Zyban, sevrage tabagique par la pilule !

La solution zyban sevrage tabagique est une nouvelle arme redoutable contre les cigarettes !

Cette petite pilule du nom de Wellbutrin lancée dans les années 70 s’est découvert des vertus anti-tabac en mois de septembre 2001.

Les études menées depuis en France ont permis de conclure une réussite du sevrage de 30 à 50 % au bout de 7 semaines de traitement seulement.

zyban sevrage tabagique

Zyban, sevrage tabagique par la pilule !

Vous voulez arrêter de fumer ? Découvrons ensemble zyban, un moyen de sevrage tabagique rapide et efficace !

Zyban sevrage tabagique : Le bupropion

Le bupropion contenu dans la pilule Wellbutrin est généralement un agent antidépresseur.

Son action vise à augmenter la quantité d’hormones directement impliquées dans le plaisir au niveau cérébral.

Et agit principalement sur deux neurotransmetteurs notamment la noradrénaline et la dopamine.

Son apport dans le sevrage tabagique ? Le bupropion permet à l’organisme de lutter efficacement contre le manque de nicotine.

Pas de stress, pas de fatigue, pas de prise de poids !

Zyban sevrage tabagique et substituts nicotiniques

Le zyban n’est tout d’abord pas un substitut nicotinique.

A la différence de ce dernier, il est délivré sur ordonnance et le traitement ne nécessite pas d’arrêter de fumer au préalable.

Par contre, il est tout à fait possible d’associer la pilule aux patchs, gommes, pastilles, etc. pour booster la rapidité du sevrage.

Selon les études réalisées, le pourcentage de réussite du sevrage augmente alors de plus de 60 % au bout d’une thérapie de 7 semaines.

Comment arrêter de fumer avec le zyban ?

Tout d’abord, quoique le zyban sevrage tabagique soit connu pour la hausse de son taux de réussite, le facteur personnel doit être pris en compte.

Toute décision d’arrêter de fumer doit s’accompagner du désir et d’une volonté de fer de stopper le tabac.

Ensuite, selon les prescriptions et indications de votre médecin, vous pouvez commencer le traitement deux semaines avant d’arrêter le tabac.

Généralement, la date est indiquée par le professionnel médical.

Découvrez les autres Médicaments pour arrêter de fumer !

Arret tabac bienfait : zyban sevrage tabagique

marin © FreeDigitalPhotos.net

 

Le Zyban contre le tabac : Efficace ?

C’est en me documentant sur l’arrêt du tabac que j’ai découvert le Zyban

Si les substituts nicotiniques et les diverses méthodes douces sont utiles dans l’arrêt du tabac, on peut aussi opter pour ce médicament, le Zyban…

Le Zyban, c’est quoi ?

Comment agit-il ?

Y a-t-il des contre-indications ?

zyban tabac

Le Zyban contre le tabac : Efficace ?

Découverte…

Le Zyban contre le tabac, c’est quoi ?

Le Zyban est un médicament prescrit dans le cadre du sevrage du tabac.

Son principe actif est le bupropion, aux propriétés antidépressives, qui était donc, à l’origine, utilisé comme anti-dépresseur.

Dans les années 70, les médecins ont constaté que les dépressifs qui prenaient du bupropion arrivaient plus facilement à arrêter de fumer.

Des études scientifiques ont donc été menées sur le bupropion…

La conclusion fût que le bupropion est plus efficace dans le sevrage tabagique que les substituts nicotiniques.

Attention, ce n’est pas pour autant que les substituts sont inefficaces, ils sont un bon complément au Zyban !

Comment le Zyban agit-il contre le tabac ?

Le fait est qu’on ne sait pas précisément comment le Zyban fonctionne…

Il agirait sur les neurotransmetteurs cérébraux et  augmenterait la production de dopamine (liée à la sensation de bien-être) et de noradrénaline (liée à l’énergie et à la concentration).

Ce sont justement ces deux substances que la nicotine  fabrique.

Le Zyban compenserait donc le manque de nicotine en apportant les substances dont le fumeur est dépendant.

De plus, le Zyban a, comme on l’a vu plus haut, une action anti-dépresseur qui peut être utile aux fumeurs qui ont le plus de mal à arrêter.

 Y a-t-il des contre-indications à l’utilisation du Zyban contre le tabac ?

Le Zyban, ne l’oublions pas, est un médicament de la famille des psychotropes.

Il a donc les mêmes effets secondaires que ceux-ci : bouches sèches, insomnie, vertiges…

En 2009, la FDA (Food and Drug Administration, équivalent américain de notre AFSSAPS) a mis en garde contre les effets indésirables du Zyban :

Elle a exigé qu’un avertissement soit apposé sur les boîtes de Zyban.

Ceci pour prévenir contre d’éventuels risques de dépression, changement de comportement ou pensées suicidaires…

Pour finir, on déconseille aussi fortement le Zyban aux femmes enceintes, ainsi qu’aux femmes qui allaitent.

Le Zyban contre le tabac : Conclusion

Le Zyban est donc préconisé pour les fumeurs qui ont le plus de mal à arrêter de fumer

Il n’est délivré, contrairement aux substituts nicotiniques, que sur ordonnance.

Le traitement ne peut durer que 7 semaines maximum. Au-delà, il sera jugé comme inefficace.

Si vous pensez que c’est LA solution pour arrêter de fumer, consultez votre médecin !

arret tabac bienfait : zyban tabac

© spinetta – Fotolia