Remede contre la toux matinale chez les fumeurs

Contre la toux matinale, franchement, il n’y a pas grand-chose à faire.

Si vous voulez que ça s’arrête, vous devez arrêter de fumer. Et oui !

Nous avons tort de la négliger et de la considérer comme normal.

Car en réalité, elle cache une conséquence bien plus grave du tabagisme : la BPCO.

Remede contre la toux

Remede contre la toux matinale chez les fumeurs

Le sevrage est donc le meilleur remède contre la toux !

La toux, un symptôme normal mais dangereux !

Tous les fumeurs toussent le matin, et c’est normal en effet.

La fumée de la cigarette paralyse les cils responsables du nettoyage de la muqueuse bronchique.

Ils ne peuvent donc plus remplir leur rôle d’autoépuration la nuit.

La toux matinale est tout simplement une manière pour les bronches de se nettoyer seules.

Sur le long terme, elle peut s’accompagner de crachats.

Loin d’être banale, cela pourrait s’expliquer par une « bronchite chronique ».

Elle-même pouvant vite se transformer en BPCO.

Des remèdes contre la toux qui peuvent vous soulager…

Autant vous prévenir tout de suite, les antitussifs ne sont pas le meilleur remede contre la toux.

Pour soulager les crises matinales, essayez de boire autant d’eau que possible.

Et faites en sorte que votre chambre soit bien aérée.

Vous pouvez aussi boire du thé au thym sec. Excellent expectorant, cette tisane antitussive va soulager vos voies respiratoires.

Et va faciliter l’expectoration.

Pour la préparer, mélangez tout simplement une cuillère de thym sec dans une tasse d’eau chaude.

Sucrez avec du miel et buvez !

Remede contre la toux : le sevrage tabagique, la meilleure solution

Lorsque la toux et les crachats persistent au bout de plusieurs mois par an (2 fois par an, pendant mois)…

Lorsqu’elle s’accompagne d’essoufflement, de difficultés respiratoires

Les choses sont plus que sérieuses et il n’y a qu’un seul moyen d’éviter le pire : arrêter de fumer !

Car une que la BPCO se déclare, il n’est plus possible de faire marche arrière !

Cet article pourra aussi vous intéresser : « Poumons de fumeur et de non-fumeur : Quelles différences ? »

Arret tabac bienfait : Remede contre la toux ent faire pour arrêter de fumerDavid Castillo Dominicci © freedigitalphotos.net

Rechercher populaires:

Comment stopper la toux due à l’arrêt du tabac ?

Comment stopper la toux qui apparaît pendant le sevrage tabagique ?

C’est une bonne question, et vous être nombreux à la poser.

Car même si elle est normale, cette toux est quand même fatigante à la longue !

Comment stopper la toux

Comment stopper la toux due à l’arrêt du tabac ?

Voici donc quelques conseils qui vous aideront  à stopper la toux rapidement.

Arrêter la toux grâce à des exercices

Pour rappel, cette toux est bonne signe.

Car elle signifie que votre poumon est en train de rejeter toutes les saletés qu’il a accumulées tout le temps que vous avez fumé.

Vous pouvez accélérer ce processus en faisant des exercices physiques.

Vous pouvez faire du jogging, du vélo…

Et pourquoi ne pas pratiquer un sport en particulier si vous en avez le temps ?

Non seulement, ça éliminera la toux mais en plus, ça vous évitera la prise de poids conséquente au sevrage !

Comment stopper la toux avec l’homéopathie ?

Je tiens d’abord à préciser que se faire traiter pour stopper la toux n’est pas nécessaire.

Si elle est due au sevrage tabagique, elle partira d’elle-même !

Ca ne durera qu’un mois, tout au plus.

Néanmoins, si ça vous gêne trop, optez pour l’homéopathie.

Plusieurs traitements de cette dernière permettent de soulager les symptômes du sevrage tabagique.

Vous pourrez en conséquence tousser moins.

Ou alors accélérer l’auto-nettoyage auquel vos poumons se livrent !

Elle traite également l’insomnie due à l’arrêt, comme vous le constaterez dans cet article :

« Homeopathie pour dormir pendant le sevrage tabagique… »

Comment stopper la toux ? En consultant un médecin…

Comme je l’ai dit précédemment, la toux devrait s’arrêter d’elle-même au bout d’un mois.

Peut-être un peu plus pour certains fumeurs.

Cependant, si vous trouvez qu’elle persiste un peu trop longtemps, ou si vous avez des doutes, il vaut mieux consulter un spécialiste.

Après la période requise, elle n’est pas forcément due au sevrage.

Elle peut également être causée par un asthme.

Dans quel cas, vous devez vous faire traiter rapidement !

Arret tabac bienfait : Comment stopper la toux

David Castillo Dominicci © freedigitalphotos.net

Arret du tabac et toux : Pourquoi on tousse davantage ?

Arret du tabac et toux sont indissociables !

Vous vous demandez sans doute pourquoi vous toussez toujours alors que vous avez arrêté de fumer ?

Vous avez peut-être même l’impression que vous toussez davantage !

Arret du tabac et toux

Arret du tabac et toux : Pourquoi on tousse davantage ?

Découvrez le lien entre l’arrêt du tabac et la toux…

Arret du tabac et toux : Pourquoi vous toussez encore ?

Je sais, cette toux est insupportable. Tellement que ceux qui arrêtent sont tentés de refumer pour mettre fin au cauchemar.

Mais… Et il n’y a rien de grave là-dedans !

La toux à l’arrêt du tabac est un processus tout à fait normal.

C’est seulement que vous avez accumulé des déchets durant toutes ces années.

Et c’est avec la toux que l’appareil respiratoire rejette ces substances toxiques.

Voilà pourquoi, vous toussez tout le temps. Vos pouvons sont en train de se nettoyer.

Toux et arrêt du tabac : N’est-ce pas de l’asthme ?

En règle générale, cette toux est provoquée par la reprise d’activité des cils vibratiles qui se trouvent dans les bronches.

Comme je l’ai expliqué ci-dessus, ce nettoyage n’était pas du tout possible lorsque vous fumiez.

Et oui ! Vous avez raison ! Il est indispensable de vérifier que cette toux n’est pas liée à un asthme.

Car elle pourrait aussi être causée par d’autres problèmes respiratoires. Et même par un reflux gastro œsophagien.

Arret du tabac et toux : Qu’est-ce qu’il faut faire ?

Ce qu’il faut faire ? Premièrement, prendre son mal en patience !

Car la toux à l’arrêt du tabac, c’est loin d’être agréable.

Deuxièmement, n’oubliez pas pour quelle raison vous avez décidé d’arrêter de fumer :

  • Au bout de 5 ans de sevrage, vous diminuez le risque d’avoir un cancer de poumon de 50%
  • Au bout d’un an de sevrage, vous diminuez le risque de subir un infarctus à 50%
  • Au bout d’un an d’arrêt, vous diminuez aussi les risques d’accident cardio-vasculaires
  • Et vous évitez également les risques d’asthme, d’allergies et de bronchites chroniques

A lire également : « Arret du tabac et depression : Quel est le lien ? ».

Arret tabac bienfait : Arret du tabac et toux

David Castillo Dominici © freedigitalphotos.net

Rechercher populaires:

La toux du fumeur : Quand faut-il s’alarmer ?

La toux du fumeur n’est pas normale du tout ! Loin de là !

On pense à tort qu’elle n’est pas dangereuse mais c’est tout le contraire !

Si une toux chronique persiste plus de trois mois chez le fumeur, il faut tirer la sonnette d’alarme.

La toux du fumeur

La toux du fumeur : Quand faut-il s’alarmer ?

Découvrez quand la toux du fumeur devient vraiment dangereuse…

La toux du fumeur : Un phénomène fréquent

Les fumeurs toussent souvent et ce n’est guère étonnant. La toux est même devenue une caractéristique propre aux fumeurs.

Mais ce n’est pas une raison pour penser que cela est tout à fait normal.

Et pourtant…C’est le cas de la plupart des gros fumeurs.

La toux est tellement fréquente chez eux qu’ils finissent par croire qu’elle fait partie des symptômes liés au tabagisme.

Et le pire ! Qu’elle est inoffensive !

Cette toux s’accompagne généralement d’essoufflement et d’expectoration.

La toux du fumeur : Quand prendre des mesures ?

En règle générale, le gros fumeur fait une crise au réveil.

Il tousse habituellement le matin et ce, pendant quelques semaines.

Cette toux est souvent chronique. Autrement dit, elle peut durer un certain temps et peut revenir sans prévenir.

Au-delà de trois mois, non seulement elle est anormale mais il se peut qu’elle soit à l’origine d’une affection grave.

La bronchopathie chronique obstructive (BPCO) par exemple.

Dans quel cas, il faut rapidement consulter car cette affection est très grave.

Elle fait plus de 15 000 morts chaque année.

La toux du fumeur : La BPCO, le plus gros risque

Même fumeur, tousser trois mois d’affilée ou plus n’est pas du tout normal !

C’est souvent le signe que le fumeur a fini par développer une BPCO. Et c’est le cas d’un fumeur sur 10 en France.

Cette affection est due au rétrécissement des bronches provoquant une insuffisance respiratoire progressive.

La bonne nouvelle, c’est qu’en arrêtant de fumer, on peut arrêter le processus.

Pour 77% des fumeurs, la toux disparaît au bout d’un mois de sevrage.

Le saviez-vous ? « Maladie respiratoire et tabac, liés pour la vie ! ».

Arret tabac bienfait : La toux du fumeur Marin © freedigitalphotos.net

Rechercher populaires:

Toux apres l’arret du tabac : un autre symptôme de la désaccoutumance tabagique

La toux apres l’arret du tabac est un phénomène fréquent qui touche la plupart des fumeurs.

Et la question qui se pose est celle ci : cette toux est-elle normale ou pas ?

Toux apres l’arret du tabac : un autre symptôme de la désaccoutumance tabagique

toux apres arret tabac

La réponse tout de suite…

Origine de la toux après un arrêt du tabac

Durant la période du sevrage tabagique, votre appareil respiratoire reprend son cours normal grâce aux cils vibratiles se trouvant à l’intérieur des bronches.

Il procède au système d’élimination des toxines entassées dans vos poumons durant tout ce temps.

C’est pour cela que les ex-fumeurs endurent la toux pendant une durée de 3 à 4 semaines. Cette toux correspond donc à une étape de récupération.

Quelques conseils pour apaiser cette toux apres l’arret du tabac

3 à 4 semaines n’est pas un calvaire mais à force de tousser tous les jours, cela peut être fatidique.

Pour modérer un peu tout cela, pensez à consommer des aliments fortifiants, à boire un maximum d’eau et surtout à faire un peu de sport.

Si vous constatez que la toux persiste, il est temps de consulter un médecin car c’est peut-être le signe d’une autre maladie.

La toux apres l’arrêt du tabac peut avoir un lien avec une autre maladie

Au-delà de 4 semaines, il se peut que la toux ne soit plus provoquée par l’arrêt de la cigarette.

Elle peut être un avertisseur d’une maladie qui est déjà en vous comme l’asthme ou le reflux gastro oesophagien.

Et la meilleure chose à faire dans ce cas, c’est de consulter sans attendre un médecin pour faire un diagnostic.

Toux apres l’arret du tabac : conclusion

Bref, la toux pendant le sevrage tabagique est un fait presque normal.

Inutile de vous en soucier trop sauf en cas de persistance, l’avis d’un médecin est souhaitable.

Même si la toux après l’arrêt du tabac est fréquente, cela ne vous empêche pas d’arrêter de fumer.arret tabac bienfait : toux apres arret tabac

© David Castillo Dominici – .freedigitalphotos.net

Rechercher populaires:

Attention à la toux du fumeur !

Communément appelée la toux du fumeur, la broncho-pneumopathie chronique obstructive n’est pas une maladie anodine.

Mine de rien elle évolue sournoisement, bon nombre de fumeurs ne s’en aperçoivent que bien trop tard.

Mais de quoi s’agit-il réellement ?

toux du fumeur

Attention à la toux du fumeur !

Eléments de réponse.

 La toux du fumeur : un handicap respiratoire majeur

La BCPO est une maladie due à un rétrécissement progressif et permanent des bronches, pouvant conduire à une insuffisance respiratoire aigüe et une fonte musculaire.

Pour le fumeur, le principal responsable n’est autre que la fumée du tabac, vous vous en doutez.

En général, elle résulte d’un tabagisme de longue date et se manifeste à partir de 40 ans.

 Les symptômes de la toux du fumeur

A vrai dire, les premiers signes n’apparaissent qu’une fois que les poumons sont gravement endommagés.

Vos toux sont-elles fréquentes et s’accompagnent-elles d’expectorations ou de crachats ?

Avez-vous une respiration sifflante ou des difficultés respiratoires durant un effort ? Si vous avez tout bon, il est plus que temps de vous faire dépister !

 Comment traiter la toux du fumeur ?

Un simple constat, la BCPO ne cesse de faire des victimes dans le monde et à en croire l’Organisation Mondiale de la Santé, ce fléau sera la troisième cause de mortalité d’ici 2020.

Une bonne hygiène de vie et une réhabilitation respiratoire permettent de réduire la gêne et les complications.

Et bien évidemment, arrêter de fumer aiderait pour beaucoup !!

 La toux du fumeur : conclusion

Etat de santé qui se détériore, espérance de vie qui s’écourte, la cigarette ne nous cause que des ennuis.

Bien que la BCPO se soigne, la meilleure solution de terrasser cette maladie est d’arrêter de fumer tout simplement.

Renoncer au tabac c’est éviter le calvaire de vivre avec la toux du fumeur.

 arret tabac bienfait : toux du fumeur

©Theeradech Sanin-Freedigitalphotos.net