Tabagisme maternel conséquences sur la puberté des jeunes filles

Tabagisme maternel conséquences ? Les jeunes filles dont les mères ont fumé durant leur grossesse risquent d’avoir une puberté précoce.

Voilà donc un autre impact négatif à ne surtout pas négliger et qui devrait encourager encore plus les fumeuses à cesser le tabac.

Tabagisme maternel conséquences

Tabagisme maternel conséquences sur la puberté des jeunes filles

Point sur l’une des conséquences du tabagisme maternel…

Tabagisme maternel conséquences

C’est une étude australienne qui apporte des nouvelles informations sur les effets du tabagisme maternel.

Ce sont des scientifiques de l’Université de Canberra qui se sont intéressés au sujet. Les conclusions de leur étude ont fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique « Human Reproduction ».

Ceux-ci apportent alors une nouvelle motivation pour se sevrer du tabac au cours de la grossesse (et pourquoi pas avant !).

Les filles nées de mères ayant fumé durant leur grossesse affichent un risque plus élevé d’atteindre précocement la puberté :

leurs menstruations apparaîtraient alors beaucoup plus tôt que la normale.

Tabagisme maternel et conséquences

Dans le cadre de cette étude portant sur « Tabagisme maternel conséquences », les scientifiques se sont penchés sur le profil de 1 500 adolescentes de 12 – 13 ans.

Dans leur analyse, ils ont pris en considération les habitudes de leurs mères : « Fumaient-elles au cours de leur grossesse ? »

Résultat : les filles dont les mamans ont continué de fumer alors que ces dernières étaient enceintes présentent un taux de précocité 40 % plus élevé par rapport aux autres.

Ces filles ont leurs premières menstruations dès l’âge de 8 – 9 ans.

En quoi cela est-il alarmant ? De nombreuses études ont démontré qu’une puberté précoce implique un risque plus important de souffrir d’un cancer du sein ou d’un cancer de l’utérus une fois arrivée à l’âge adulte.

En définitive, les femmes enceintes qui fument doivent prendre conscience de l’impact de leurs mauvaises habitudes sur les bébés à venir.

Arrêt tabac bienfait : Tabagisme maternel conséquences

© Jomphong – FreeDigitalPhotos.net

Tabac et allaitement maternel : et si la future maman n’arrête pas de fumer ?

Tabac et allaitement maternel ne vont pas du tout ensemble. Le bébé ingurgite de la nicotine via le lait maternel tout en étant exposé au tabagisme passif.

Dans certains cas, la jeune maman demeure incapable d’arrêter de fumer. En attendant de franchir le pas, elle doit toutefois continuer à donner le sein à son enfant.

Tabac et allaitement maternel

Tabac et allaitement maternel : et si la future maman n’arrête pas de fumer ?

Tabac et allaitement maternel : comment agir si la maman ne parvient pas à se débarrasser de la cigarette ?

Tabac et allaitement maternel : continuer à donner le sein

Même si tabac et allaitement maternel constituent un duo désastreux, si la jeune maman ne parvient pas à cesser la cigarette, il vaut mieux qu’elle donne le sein à son bébé.

Si l’on en croit l’Académie Américaine de Pédiatrie, « tabac et allaitement » est plus appréciable à « tabac et lait artificiel ».

D’abord, il est possible qu’un enfant dont la mère a fumé durant la grossesse ait souffert d’une insuffisance placentaire avant de venir au monde.

Si tel est le cas, le bébé a grand besoin du lait de sa mère qui est riche en nutriments et protège le bébé des infections tout en stimulant sa croissance.

Par ailleurs, le tout-petit peut également afficher des symptômes de sevrage s’il n’est pas allaité. Il peut alors avoir des crises de pleur et être particulièrement agité.

Il a, en outre, moins de risque d’avoir des coliques et des troubles respiratoires. Il faut aussi souligner que le risque de mort subite qu’implique le tabagisme est réduit.

Allaitement maternel et tabac : comment réduire les effets néfastes de la cigarette ?

Pour amoindrir les méfaits du tabagisme durant l’allaitement maternel, quelques précautions doivent être prises.

D’abord, la jeune maman doit faire en sorte de fumer uniquement après avoir donné le sein. Sinon, elle devrait attendre 1 ou 2 heures après la dernière cigarette avant de nourrir l’enfant.

Elle ne devrait jamais fumer lorsque son bébé est dans les parages et le faire plutôt en extérieur.

Les endroits où elle a fumé doivent être aérés. Justement, il est préférable de s’abstenir dans les lieux confinés comme l’intérieur d’une voiture.

La maman doit éviter d’avaler la fumée et faire en sorte de réduire sa consommation de cigarettes.

Arrêt tabac bienfait : Tabac et allaitement maternel

© FreeDigitalPhotos.net

Rechercher populaires:

Tabagisme maternel : de nombreux effets néfastes sur l’enfant

Le tabagisme maternel ou le fait qu’une future maman continue de fumer est très néfaste. Non seulement pour la santé de la mère mais aussi celle de l’enfant à venir.

Dans un précédent article, je vous parlais des possibles risques de diabète chez les enfants dont la mère consommait des cigarettes en étant enceinte.

Mais il existe plusieurs autres effets à ne pas négliger.

Tabagisme maternel

Tabagisme maternel : de nombreux effets néfastes sur l’enfant

Quels sont donc les autres méfaits du tabagisme maternel ?

Le tabagisme maternel et les troubles respiratoires

Le tabagisme maternel est mauvais pour la mère et son enfant. La future maman est exposée à toutes les maladies liées à la cigarette.

Pour l’enfant à venir, les risques d’asthme et d’infections des voies respiratoires sont accrus.

Si l’on en croit les diverses observations et études effectuées, la probabilité de survenance de crises de respiration soufflante est 45 % plus importante durant la première année de vie pour les bébés dont la mère est fumeuse.

Autres effets désastreux du tabagisme maternel

Outre les problèmes respiratoires, il existe d’autres effets à connaître du tabagisme maternel.

Ainsi, il faut savoir que le bébé d’une mère fumeuse affiche une pression artérielle systolique plus élevée pendant sa première année.

Certains études ont, par ailleurs, mis en avant un lien entre le tabagisme chez la femme enceinte et le développement cognitif ou psychomoteur du bébé.

Une recherche qui s’est intéressée à 17 000 enfants a révélé une baisse des aptitudes dans certains domaines scolaires (en l’occurrence les maths et la lecture) durant l’enfance et l’adolescence.

Plus tard, ces mêmes enfants devenus adultes se retrouve dans des classes socio-professionnelles basses.

Il faut aussi mentionner cette étude qui s’est intéressée à plus de 1 250 enfants durant une quinzaine d’années et qui a mis en évidence la présence de troubles du comportement chez les participants nés d’une mère ayant consommé plus d’un paquet par jour.

Arrêt tabac bienfait : Tabagisme maternel

© Jomphong – FreeDigitalPhotos.net