Substituts nicotiniques, menacés par la cigarette électronique

Les substituts nicotiniques sont sérieusement menacés depuis l’apparition de la cigarette électronique.

L’année dernière, en particulier, où cette dernière n’a pas arrêté de faire parler d’elle.

Selon les sondages, on préfère aujourd’hui l’e-cig au patch, aux gommes et aux chewing-gums, en France.

Substituts nicotiniques

Substituts nicotiniques, menacés par la cigarette électronique

Résultat : le marché des substituts nicotiniques a chuté de 7% en 2013.

Les cigarettes électroniques ont le vent en poupe, au détriment des substituts nicotiniques

Plus l’e-cig crée la polémique, plus les fumeurs veulent l’essayer.

En 2013, le nombre de ceux qui ont essayé cette nouvelle forme de « substitut nicotinique » a carrément doublé.

Et ce, aussi bien en France qu’aux Etats-Unis !

Car chose étonnante, même les non-fumeurs l’ont essayé. Sans parler des collégiens et des lycéens qui l’ont déjà testé.

Pour plus de détails, je vous invite à lire cet article :

« Danger de la cigarette électronique, les mineurs français s’y mettent également ! »

Substituts nicotiniques : les chiffres de vente en baisse !

A côté du succès fulgurant de la cigarette électronique, on assiste à la chute vertigineuse des substituts nicotiniques.

De plus en plus de Français préfèrent en effet la clope électronique à ces derniers.

Ce qui en résulte une baisse considérable de la vente de patchs, de gommes et de sucettes antitabac.

Les chiffres indiquent ainsi que les substituts nicotiniques ont perdu 7% environ de son marché en 2013.

Conséquence : son chiffre d’affaire n’a atteint que 99.2 millions d’euros.

Alors que durant 3 années successives, la barre des 100 millions d’euros a toujours été dépassée.

Substituts nicotiniques : le patch, principale victime

Toujours selon les spécialistes, ce serait le marché du patch antitabac qui souffrirait plus de la situation.

Plus atteint que ses compères, la vente de ce dispositif trans-dermique a baissé de 35% en 2013.

Et ce, depuis le mois de septembre, où les boutiques de cigarette électronique ont commencé à se répandre en France.

Je tiens à rappeler que récemment, la HAS a recommandé l’usage de substitut nicotinique pour garantir la réussite du sevrage tabagique.

Arret tabac bienfait : Substituts nicotiniquesPatrisyu © freedigitalphotos.net