Sevrage de la cigarette : comment gérer les effets secondaires ?

Le sevrage de la cigarette n’est jamais aisé. En plus des sensations de manque, vous devez faire face à quelques effets secondaires.

Quelques astuces permettent néanmoins d’en venir à bout et de se sentir mieux, physiquement et mentalement.

Sevrage de la cigarette

Sevrage de la cigarette : comment gérer les effets secondaires

Comment gérer les effets du sevrage de la cigarette ?

Sevrage de la cigarette : les symptômes physiques

Le sevrage de la cigarette s’accompagne de symptômes physiques plus ou moins désagréables.

Il est possible que vous toussiez ou que vous ayez des douleurs à la gorge. Prendre du sirop ou des pastilles est alors nécessaire.

Des maux de tête peuvent aussi faire leur apparition. De même que des étourdissements. Pour y remédier, il faut boire beaucoup de d’eau et limiter les boissons excitantes comme le café.

Parallèlement, il faut adopter une activité relaxante (méditation, yoga, respiration profonde…).

A l’arrêt du tabac, la digestion peut être perturbée, favorisation l’apparition de constipation et de diarrhée. Il faut alors manger mieux et privilégier les fibres.

Quand vous arrêter de fumer, votre organisme semble plus fatigué, car plus stimulé par la nicotine. En même temps, vous dormez mal. Vous devez vous relaxer pour aller mieux.

Sevrage tabagique : des effets psychologique

Après le sevrage de la cigarette, quelques perturbations peuvent être constatées au niveau psychologique.

La concentration est altérée, principalement à cause du manque. C’est un effet de la dépendance psychologique. Auparavant, vous réfléchissiez une cigarette à la main.

Une fois encore, pour être plus concentré, la relaxation est de mise. Il est important de prendre régulièrement des pauses et de respirer à fond.

Ensuite, il y a le stress qui est particulièrement lourd durant les premiers jours de sevrage.

Pour vous sentir mieux, vous devez vous investir dans des activités physiques.

Dans tous les cas, vous devez tenir bon face aux tentations : vous aurez des pulsions mais il est important que vous les laissiez passer à chaque fois. Elles finissent par disparaître.

Arrêt tabac bienfait : Sevrage de la cigarette

© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

 

Rechercher populaires:

Duree de sevrage tabagique: Quand l’envie de fumer va-t-elle disparaître ?

La durée du sevrage tabagique varie d’un fumeur à l’autre.

Car en réalité, même après des années d’arrêt, vous pourrez soudainement avoir très envie de refumer.

Pourquoi ? Que faut-il faire quand ça arrive ? Quelle est la duree de sevrage tabagique ?

Duree de sevrage tabagique

Duree de sevrage tabagique: Quand l’envie de fumer va-t-elle disparaître ?

Les réponses à ces questions, tout de suite !

Durée du sevrage tabagique : Les deux premières semaines

Le manque de nicotine se fera ressentir dès les premiers jours.

Vous aurez donc constamment envie de fumer dans la première semaine suivant le sevrage tabagique.

Combien de temps ça va durer ? Quelques jours, une dizaine maximum. Après, vous n’aurez plus de mal à le gérer.

Vous apprendrez bien vite que la dépendance physique a ses limites.

Une fois que votre corps aura évacué tout ce qui est toxique, les choses seront moins difficiles pour vous.

Duree de sevrage tabagique : Toute une vie !

Il arrive assez souvent que les ex-fumeurs aient très envie de fumer après plusieurs mois de sevrage.

Et même après 15 ans sans fumer, vous pourrez soudainement en avoir envie.

Pourquoi ?

La durée du sevrage peut ne pas avoir de limite.

Mais c’est une question d’habitude et non de besoin.

Si, par exemple, vous aviez l’habitude de fumer pour déstresser, en situation de stress, il est normal que votre corps en redemande aussitôt.

Duree du sevrage tabagique : Que faut-il faire ?

En règle générale, l’envie de fumer disparaît aussi vite qu’elle est apparue.

Elle passe d’elle-même au bout de 5 minutes maximum. Tout ce que vous pouvez faire, c’est prendre votre mal en patience.

Si vous sentez que la tentation est trop grande, faites diversion : manger quelque chose ou buvez un verre d’eau.

Si c’est trop dur, rabattez-vous sur un substitut nicotinique.

Lisez cet article, il pourra vous aider : « Refumer : Comment combattre cette tentation ? »

Mais ne cédez surtout pas !

Car vous savez pertinemment qu’une seule bouffée réduira le sevrage tabagique de plusieurs années à néant.

Arret tabac bienfait : Duree de sevrage tabagiqueGrant Cochrane © freedigitalphotos.net

Rechercher populaires:

Signes sevrage tabagique : Quand l’humeur redevient-elle normale ?

Signes sevrage tabagique ? Vous avez raison, ils n’ont jamais été agréables !

Les changements d’humeurs, l’irritabilité, l’agressivité, la dépression…Vous vous en passerez bien n’est-ce-pas ?

Malheureusement, on ne peut pas y échapper !

Vous voulez savoir combien de temps ce signe du sevrage tabagique vont persister ? Et ce qu’il faut faire pour le calmer ?

Signes sevrage tabagique

Signes sevrage tabagique : Quand l’humeur redevient-elle normale ?

Lisez la suite…

Signes sevrage tabagique : Pourquoi la déprime ?

La dépression fait partie des symptômes du sevrage tabagique qui pousse le fumeur à replonger.

Elle apparaît aux environs d’un ou deux mois après l’arrêt.

Cette sensation de mal-être est pourtant normale. Elle est due au manque de nicotine.

Cette substance provoque en effet la sécrétion de la dopamine, l’hormone du plaisir.

En son absence, votre organisme n’en produit plus, d’où le petit coup de blues.

Mais ne vous inquiétez pas, ça vous passera dès le troisième mois.

Signes sevrage tabagique : Pourquoi l’irritabilité ?

Le sevrage tabagique rend certains ex-fumeurs irritables, limite agressifs.

Ils sont désagréables avec tout le monde et ont l’impression de ne pas pouvoir contrôler leur mauvaise humeur.

C’est votre cas ?

Ne vous inquiétez pas, ça aussi, c’est un processus normal.

Il est dû à un sentiment de frustration. Vous avez envie de fumer, vous ne pouvez pas alors vous rouspétez.

Le manque de nicotine n’arrange en rien les choses.

Pour vous calmer, vous pouvez prendre un substitut nicotinique. Une gomme ou une pastille.

Signes du sevrage tabagique : Pourquoi la nervosité ?

En réalité, tout est question de manque de nicotine.

La plupart des signes sevrage tabagique sont dus à l’absence de cette substance. La nervosité ne fait pas exception à cette règle.

Notez néanmoins qu’un mal-être pendant l’arrêt peut aussi être dû à un manque de motivation.

Ou carrément à l’absence de ce dernier : Ce qui arrive lorsque vous décidez d’arrêter sur un coup de tête.

Voilà pourquoi, il est préférable de planifier l’arrêt du tabac.

A lire : « Arretez de fumer au bon moment ! »

Arret tabac bienfait : Signes sevrage tabagique Gubgib © freedigitalphotos.net

Sevrage cigarette combien de temps exactement ?

Sevrage cigarette combien de temps ?  Je ne vais pas vous mentir, ça dure un certain temps.

Sans être un spécialiste, je sais que vous devrez d’abord affronter le sevrage physique, puis le sevrage psychologique.

Et la durée des deux est variable, selon les symptômes.

Mais vous mourrez d’envie de savoir combien de temps exactement n’est-ce pas ?

Sevrage cigarette combien de temps

Sevrage cigarette combien de temps exactement ?

Découvrez combien de temps dure un sevrage cigarette…

Le sevrage tabagique physique : De quelques jours à quelques semaines

Une bonne nouvelle, la durée du sevrage cigarette ne dure que quelques jours.

Deux semaines maximum pour les moins chanceux.

Les deux premiers jours seront sans doute les plus pénibles. Car les mauvaises habitudes ont la vie dure.

Mais si vous tenez le coup et si au bout de 4 jours, vous n’avez pas craqué, c’est dans la poche !

Au bout d’une semaine, l’envie de fumer disparaîtra naturellement.

Et au bout de 15 jours, votre corps aura entièrement fait le ménage.

Sevrage cigarette combien de temps : La durée du sevrage psychologique

Contrairement au sevrage cigarette physique, un sevrage psychologique est plus difficile à entreprendre.

Et dure donc plus longtemps.

Car il ne sera pas facile de perdre le geste chaque fois que vous serez stressé.

Il vous faudra certainement des années pour vous y faire.

Voilà pourquoi, il est nécessaire de déterminer l’origine de votre dépendance.

Si vous arrivez à comprendre pourquoi vous fumez, ça sera plus facile d’arrêter.

Sevrage cigarette combien de temps : Et l’envie de fumer ?

L’envie de fumer peut survenir soudainement après des années de sevrage.

Mais, dans ces moments de crise, vous devez vous serrer les dents.

Une seule bouffée et vous replongez. Donc, les « juste une fois », « juste une petite », vous pouvez les oublier.

Vous verrez qu’au bout de 5 minutes environ, cette envie partira d’elle-même.

Cet article pourra justement vous aider : « Symptomes du sevrage tabagique : Comment y survivre en 3 leçons ? ».

Je vous promets de vous donner des détails, des chiffres plus précis la prochaine fois.

Arret tabac bienfait : Sevrage cigarette combien de temps Salvatore Vuono © freedigitalphotos.net

Quelle est la meilleure periode de sevrage du tabac ?

Il est toujours difficile de choisir la période de sevrage du tabac qui convient à chacun.

Avec le boulot, la famille et le stress, le quotidien est plein de petits soucis qui vous empêchent de vraiment sauter le pas.

Et bien je vais tenter de vous donner quelques petits trucs dans cet article afin que vous puissiez déterminer la période la plus propice à votre sevrage tabagique.

periode de sevrage tabac

Quelle est la meilleure periode de sevrage du tabac ?

Aller, suivez-moi !

Periode de sevrage du tabac : l’été pour moins de stress

Pour beaucoup de gens, les périodes de vacances restent le moment idéal pour arrêter de fumer.

Loin du stress et du travail, votre rythme de vie devient plus reposant et plus calme.

Et si le manque se fait sentir alors que vous êtes à la plage ou à la montagne, vous trouverez tout autour de vous une multitude d’activités afin de vous changez les idées !

Periode de sevrage du tabac : arrêter de fumer lorsqu’on est enceinte

D’après une récente enquête effectuée par l’association anti-tabac Alliés, 35% des femmes en début de grossesse continuent de fumer en dépit des énormes risques que courent leurs enfants.

Pour rappel, une mère qui fume augmente significativement les risques de fausses couches, de naissances prématurées, et de sous développement respiratoire du fœtus.

Moi je dis, faites vous du bien et pensez à votre bébé : la grossesse est la période d’arrêt idéale car elle vous donne de très bonnes raisons d’arrêter.

Periode de sevrage du tabac : le mois de décembre pour bénéficier de 100 € de remboursement !

Depuis 2007, la sécurité sociale prend en charge le remboursement du sevrage tabagique.

A cette fin donc, il existe une liste de substituts nicotiniques qui seront remboursés à hauteur de 50 euros par an.

L’astuce serait de commencer votre sevrage en décembre afin de se faire rembourser 100 euros (au lieu des 50). Et puis en pleine période de fêtes, vous serez moins enclin à faire la tête non ?

Periode de sevrage tabac : conclusion

Vous avez déjà essayé à plusieurs reprises d’arrêter la cigarette mais vous n’y arrivez pas ?

Alors pensez à choisir le bon moment pour votre sevrage tabagique !

Il ne s’agit ici que de quelques suggestions mais au final, l’essentiel quand on arrête c’est d’avoir la motivation tout en se sentant bien dans sa peau.

Et oui, la meilleure periode de sevrage du tabac, c’est vous qui la décidez !arret tabac bienfait : periode de sevrage tabac

© Grant Cochrane – freedigitalphotos.net

Dompter les effets du sevrage tabagique et éviter la rechute

Face aux effets du sevrage tabagique, les ex-fumeurs réagissent de manières différentes.

Cependant, le constat est sans appel, plus de 80% d’entre eux n’arriveront pas à passer le cap de la première année sans tabac.

Comment surmonter les symptômes du sevrage et éviter la rechute ?

effets du sevrage tabagique

Dompter les effets du sevrage tabagique et éviter la rechute

Quelques éléments de réponse.

Un petit rappel sur les effets du sevrage tabagique

Beaucoup d’ex-fumeurs rendent les armes après seulement trois mois de vie sans cigarette.

Je me suis renseigné, 3 personnes sur 4 n’ont pas su faire face aux symptômes du sevrage : insomnie, irritabilité, prise de poids, fatigue…

Le manque de nicotine est à l’origine de ces désagréments, d’ailleurs, l’envie d’en griller une n’est jamais aussi forte que lorsqu’on cesse de fumer.

Définir une ligne de conduite et bien gérer les effets du sevrage tabagique

Face aux inconvénients du sevrage tabagique, la stratégie à adopter se résume en trois mots : résister, éliminer et renforcer.

Afin de mater cette envie soudaine d’allumer une clope, prenez une grande inspiration et expirez lentement, l’envie s’atténuera et disparaîtra.

Il est aussi primordial d’évacuer les résidus laissés par le tabac : faites de l’exercice physique, buvez beaucoup d’eau et plus facile à dire qu’à faire, mangez équilibré !

Renforcez votre motivation si vous voulez surmonter les effets du sevrage tabagique

Pour des personnes qui ont fumé pendant plusieurs années, le sevrage constitue un nouveau départ.

« On a tous une bonne raison d’arrêter de fumer » disait une campagne de l’INPES, quelque soit la votre, je suis convaincu que vous pouvez réussir !

Je vous encourage à coucher vos objectifs sur papier ou les enregistrer dans votre téléphone, lorsque la tentation est trop forte, songez aux avantages de votre nouvelle vie sans tabac.

Les effets du sevrage tabagique : conclusion

Durant la période de sevrage, du moins au début, je vous encourage à éviter les situations qui amplifieraient votre envie de fumer : alcools, copains fumeurs, repas  lourds…

Je reconnais que ce serait un peu difficile mais en prenant les mesures adéquates, vous réussirez à dompter les effets du sevrage tabagique !

effets du sevrage tabagique© Graur razvan ionut – Freedigitalphotos.net

Quand être un couple de fumeurs est une aide au sevrage tabagique…

A la recherche d’une aide au sevrage tabagique pour les couples qui veulent bannir la cigarette de leur quotidien ?

Vous avez frappé à la bonne porte, aujourd’hui, je vous parle de la stratégie à adopter afin de vaincre le tabac à deux.

Ce n’est pas évident à imaginer mais à deux et avec les effets secondaires du sevrage aidant, le plus dur est en fait de s’arrêter en même temps.

Aide au sevrage tabagique

Quand être un couple de fumeurs est une aide au sevrage tabagique…

Voici quelques astuces qui vous seront utiles.

Couple et aide au sevrage tabagique : les défis à relever

J’ai récemment découvert dans un forum de discussion les affres que vivent les couples en période de sevrage.

Stress, agressivité, sauts d’humeur, disputes…des situations normales on va dire, mais exacerbées par les symptômes du sevrage tabagique.

Moi je dis qu’il faut savoir les gérer avec le sourire, les surmonter et arriver à rompre définitivement avec le tabac, votre couple est-il assez fort pour gagner ?

Aide au sevrage tabagique, votre partenaire est votre meilleur atout !

Avant de commencer, je vous encourage à trouver des raisons communes pour arrêter de fumer.

Mettre de côté l’argent des cigarettes et s’offrir des vacances, concevoir un bébé en bonne santé…il est important d’accorder vos violons.

Des objectifs partagés vous aideront à vous surpasser lors des périodes de doutes causées par le sevrage.

Aide au sevrage tabagique, une occasion à saisir pour renforcer votre relation

Votre partenaire sera là pour vous accompagner, vous rappeler vos bonnes résolutions, faire avec vous des exercices physiques…

Essayez par exemple d’être inventifs, créez des moments pour vous retrouver : promenade en plein air, diners romantiques, en tête à tête loin des amis fumeurs…

Pimentez vos soirées, la période du sevrage sera plus agréable, je me permets de rappeler ici que l’arrêt du tabac boostera votre libido !

Couple et aide au sevrage tabagique : conclusion

Bref, arrêter de fumer à deux, c’est joindre l’utile à l’agréable, faire et réussir quelque chose ensemble.

Votre couple sortira grandi de cette épreuve et qui sait, franchira un nouveau palier dans votre relation post sevrage.

En tout cas, moi je suis convaincu que le couple constitue une vrai solution d’aide au sevrage tabagique.

arret tabac bienfait : aide au sevrage tabagique© Ambro – Freedigitalphotos.net