Arrêt tabac et fatigue : Lutte et prévention

Arret tabac fatigue ? C’est tout à fait normal.

La fatigue est l’un des premiers symptômes du sevrage tabagique.

Normalement, elle disparait avec tous les autres malaises dans les semaines qui suivent la  suppression de la cigarette.

arret tabac fatigue

Arrêt tabac et fatigue : Lutte et prévention

Mais on peut aussi tout simplement l’éviter. Voici comment lutter et prévenir la fatigue après l’arrêt tabac !

Arret tabac fatigue : La nicotine en jeu

La fatigue après arrêt tabac est due à deux phénomènes.

D’une part, elle est entrainée par le manque de nicotine.

L’organisme du fumeur est intoxiqué, mais aussi stimulé par la fumée et cette substance.

D’autre part, la désintoxication à laquelle procède l’organisme entraine naturellement une fatigue importante.

Arret tabac fatigue : Comment lutter ?

Voici quelques astuces qui vous permettront de lutter contre la fatigue après l’arrêt du tabac.

  1. Bien dormir. Couchez-vous plus tôt. Utilisez un masque de nuit et des oreillettes pour éviter de troubler votre sommeil.
  2. Adopter une alimentation saine. Mangez des aliments équilibrés et complets et ne pas consommer des produits excitants.
  3. Faire des activités physiques dites « saines » qui ont pour objectif de vous dynamiser.
  4. Manger des vitamines principalement de la vitamine C et du magnésium.

Comment prévenir la fatigue après arrêt du tabac ?

Il est tout à fait possible d’éviter l’arrêt tabac fatigue. Voici quelques astuces de prévention.

  1. Choisir le moment idéal pour arrêter de fumer. Faites-le quand vous êtes en bonne santé ou en vacances.
  2. Recourir aux substituts nicotiniques. Ils permettent à votre organisme de traverser cette épreuve sans trop de difficulté.
  3. Bien dormir. Avoir un sommeil suffisant permet de prévenir la fatigue arrêt tabac.

A voir aussi, Sevrage tabac fatigue : prévenir et guérir.

Arret tabac bienfait : arret tabac fatigue

© FrameAngel– FreeDigitalPhotos.net

Sevrage tabagique et fatigue : comment y faire face ? Voici mes conseils…

Sevrage tabagique et fatigue forment un couple inséparable depuis toujours. En effet, le sevrage tabagique occasionne souvent la fatigue.

L’article d’aujourd’hui est destiné spécialement à modérer cette sensation de mal-être.

Sevrage tabagique et fatigue : comment y faire face ?

sevrage tabagique fatigue

Voici quelques conseils pratiques…

Dormez suffisamment pour surmonter le duo formé par le sevrage tabagique et fatigue

Durant le sevrage tabagique, les fumeurs, d’une façon générale, se sentent fatigués. C’est un symptôme presque universel.

Mais rassurez-vous, cette fatigue ne dépasse pas les quelques semaines durant votre période de sevrage.

Pour remédier à cela, essayez d’avoir un sommeil correct. Si vos activités le permettent, couchez-vous un peu plus tôt que d’habitude. Vous verrez que vous regagnerez de l’énergie en un petit clin d’œil.

Sevrage tabagique et fatigue : le sport peut être une bonne solution

Vous savez aussi bien que moi que c’est l’effet stimulant de la cigarette qui est le principal responsable de cette fatigue ressentie pendant l’arrêt du tabac.

Pour oublier cette sensation de manque, pratiquer une activité sportive est une excellente solution.

Le sport vous aidera à vous sentir mieux en offrant détente et plaisir pendant cette dure épreuve.

Sevrage tabagique et fatigue : complétez votre apport en vitamines et minéraux

Les vitamines et les minéraux sont également des éléments vitaux pour que votre organisme fonctionne normalement.

Ainsi, privilégiez la vitamine C qui fortifie au maximum. Vous avez l’embarras du choix entre différents aliments de type « tonus » : les agrumes, le persil ou encore le cresson.

Abusez de ces fruits et légumes riches en vitamine C et dans quelques jours, votre énergie fera son grand retour !

Sevrage tabagique et fatigue : conclusion

Ressentir la fatigue est tout à fait normal pour toute personne en période de sevrage tabagique.

Mais tout ça est surmontable avec ces quelques trucs que je vous ai donnés.

Maintenant, vous savez comment faire pour maîtriser le sevrage tabagique et fatigue. A vous de jouer.arret tabac bienfait : sevrage tabagique fatigue

© graur codrin – freedigitalphotos.net

 

 

 

Arrêt du tabac et fatigue, quelques conseils…

Eh oui, il y a bel et bien une relation entre l’arrêt du tabac et fatigue !

Si la plupart des fumeurs usent de la clope pour leur donner du peps, il est vrai que la sensation de fatigue se fait très vite sentir lors du sevrage.

Bien que cette étape soit parsemée d’embûches, sachez qu’elle n’est pas insurmontable, c’est pourquoi, je me propose aujourd’hui de vous livrer quelques conseils dans ces moments de faiblesse.

arrêt du tabac et fatigue

Arrêt du tabac et fatigue, quelques conseils…

Suivez le guide !

Arrêt de tabac et fatigue, une relation de cause à effet

Parmi les symptômes du sevrage tabagique, la fatigue est sûrement le problème qui touche presque tout le monde, même les non fumeurs.

Rassurez-vous, cette sensation de lassitude et d’épuisement total n’est rien d’autre qu’une réaction normale de votre organisme due à la privation de nicotine.

A ce stade, c’est tout votre métabolisme qui subit des modifications, lui qui était tant habitué aux effets stimulants de la nicotine.

Arrêt du tabac et fatigue, ce qu’il faut faire

Si l’arrêt du tabac vous rend tout flagada, le premier conseil que je peux vous donner est de bien dormir pour récupérer.

Sachez qu’un sommeil réparateur est le mieux adapté pour faire le plein d’énergie mais également pour partir du bon pied.

Encore une chose, évitez de prendre une tasse de café ou un verre de coca le soir, pour combattre la fatigue, vous aurez besoin de vous reposer suffisamment.

Arrêt du tabac et fatigue, et si vous preniez le mal à sa racine ?

Allez, aux grands maux, les grands remèdes, puisque la fatigue est causée par le manque de nicotine, vous pouvez utilisez des substituts nicotiniques pour « tromper » le cerveau.

Inutile de vous les présenter, ses substituts peuvent doubler vos chances de réussite dans l’arrêt de la cigarette.

Enfin, veillez à avoir une alimentation saine et équilibrée, privilégiez les fruits et les légumes pour un max de vitamines.

Arrêt du tabac et fatigue : conclusion

Se sentir fatigué est tout à fait justifié après l’arrêt du tabac car le corps est en pleine phase d’adaptation.

Je pense que le mieux est de résister, pensez plutôt à tous les avantages que procure cet arrêt définitif à long terme.

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire à propos de l’arrêt du tabac et fatigue.

arret tabac bienfait : arrêt du tabac et fatigue© David Castillo Dominici-Freedigitalphotos.net

Rechercher populaires: