Le danger des cigarettes légères ou lights

Un nombre croissant de fumeurs optent aujourd’hui pour les cigarettes légères ou lights, sous prétexte que celles-ci sont moins nocives que les cigarettes traditionnelles.

Ils pensent, à tort, être préservé des dangers du tabagisme et de ses nombreux effets néfastes sur la santé.

Bien que théoriquement plus softs, ces produits ne sont pourtant pas aussi inoffensives qu’on le prétend. Au contraire, les risques sont encore plus importants.

En effet, croyant qu’il s’agit de clopes sans danger, les consommateurs ont tendance à en abuser. Ils fument encore plus et s’intoxiquent davantage.

Cigarettes légères

Cigarettes légères

© Fotolia.com

Quel est donc le danger des cigarettes légères ou lights ?

 

Les cigarettes légères

Avant tout, il faut savoir que l’appellation de cigarettes légères ou encore de cigarettes lights n’est plus utilisée aujourd’hui.

Mais on en trouve toujours sur le marché. Celles-ci se vantent donc d’être « allégées », notamment en nicotine.

Ainsi, dans une cigarette traditionnelle, on retrouve une dose de nicotine de 20 grammes. Pour la version légère, on retrouve « seulement » entre 12 et 15 grammes de nicotine.

Déjà, d’entrée de jeu, on constate que la différence n’est pas si énorme que ce que certains voudraient faire croire.

Pourtant, certains distributeurs mettent en avant le fait que ces cigarettes présentent un risque moindre. Il s’agit pourtant d’un message trompeur. Les dangers sont bien réels et non négligeables.

 

Plus de toxines ingérées

En théorie, les cigarettes légères doivent contenir moins de nicotine et de goudron par rapport aux cigarettes « normales ».

Et, effectivement, le filtre équipant ce type de cigarette présente des micropores, visant à réduire la quantité de nicotine et de goudron inhalée.

Ceci étant, la quantité de toxines ingérées avec une cigarette légère est pratiquement la même qu’avec une cigarette normale, voire plus importante.

Le fait est que le fumeur a certains besoins et a tendance à les combler automatiquement.

Il sera donc amené à prendre de plus grandes bouffées afin de compenser la « légèreté » de la cigarette.

Il peut également fumer plus de tiges dans la journée, toujours dans le but de compenser.

Au final, au lieu de diminuer la quantité de toxines ingérées, fumer des cigarettes light peut l’augmenter.

Et le plus dangereux, c’est que le fumeur n’en est pas conscient, croyant qu’il a affaire à une cigarette vraiment très légère.

À noter, par ailleurs, que les micropores situés au niveau du filtre et censés diminuer l’apport en goudron et nicotine peuvent être obstrués par les doigts ou tout simplement par la bouche.

Ainsi, qui dit cigarette légère ne dit pas forcément conséquences légères. Le contraire est même à redouter.

 

Les mêmes risques de cancer du poumon

Le tabagisme est source de nombreuses maladies, dont les problèmes cardiovasculaires et un cancer sur trois.

90 % des cas de cancer du poumon sont notamment liés à la consommation du tabac, dont 5 % au tabagisme passif.

Et malheureusement pour les fumeurs lights, ces risques restent pratiquement les mêmes qu’avec une cigarette classique, voire plus importants.

Les conséquences du tabac sur les poumons

Les conséquences du tabac sur les poumons

© FreeDigitalPhotos.net

Si, dans les années 60 / 70, des recherches ont avancé que le risque de cancer était diminué avec ces cigarettes à filtre spécial, les études ultérieures ont affirmé le contraire.

Des recherches réalisées par la Société américaine du cancer sont notamment arrivées à la conclusion que les fumeurs « légers » étaient encore plus concernés par le cancer du poumon.

Le risque de cancer bronchique est, en effet, surtout lié au nombre de cigarettes fumées par jour et à l’ancienneté du tabagisme, mais non au type de cigarette consommée.

Dans la mesure où les consommateurs de cigarettes lights grillent plus de tiges par jour, le risque de cancer est automatiquement augmenté.

Pour ceux qui pensent vivre plus sainement en choisissant les clopes légères, il est temps d’ouvrir les yeux.

La prétendue légèreté n’est qu’un leurre et, au lieu de limiter les dégâts, on ne fait qu’empirer la situation, inconsciemment.

 

Arrêter de fumer : changer d’habitudes mais pas de cigarette

De plus en plus de fumeurs souhaitant s’arrêter choisissent de changer de cigarettes et opter pour les tiges lights.

Certains se tournent alors vers des cigarettes dites ultra-légères dans le but de limiter au maximum les effets de la cigarette, tandis que d’autres espèrent pouvoir réduire progressivement leur consommation en s’appuyant sur cette « soi-disant » légèreté.

Ce geste ne constitue cependant pas un bon moyen de sevrage. C’est une très fausse bonne idée : comme expliqué plus haut, la consommation de cigarettes a tendance à être augmentée, plutôt que le contraire.

Ensuite, si le fumeur consomme un paquet par jour, il inhalera environ 250 ml de goudron par an, comme avec les cigarettes normales, en plus de la nicotine.

Ses besoins restent alors pratiquement les mêmes et le cercle vicieux de la dépendance n’est pas prêt de s’arrêter.

Pour ceux qui souhaitent s’en sortir, le changement de cigarette ne constitue pas ainsi une solution. Il est plutôt conseillé d’arrêter le tabagisme, que ce soit directement ou progressivement.

Pour un sevrage plus aisé, ils peuvent se tourner produits apaisants, plus connus sous l’appellation de « substituts nicotiniques ».

Les gommes, pastilles ou patchs se révèlent efficaces pour compenser le manque. D’autres solutions comme l’hypnose peuvent aussi aider à arrêter de fumer.

Dans tous les cas, la seule vraie technique qui marche consiste à changer d’habitudes de vie et non de cigarette. Il ne faut surtout pas se fier à la prétendue légèreté des cigarettes lights.

Pour terminer, voici une vidéo qui rappelle les nombreux méfaits du tabagisme, que l’on fume des cigarettes classiques ou lights :

Arrêt tabac bienfait : cigarettes légères

Quand les cigarettes légères entraînent de lourdes conséquences…

Les cigarettes légères peuvent séduire plus d’un juste par son appellation. Egalement connues sous le nom de cigarettes douces, light voire ultra-light, ces produits sont en théorie, sensés contenir moins de goudron et de nicotine.

Personnellement, leur succès auprès des fumeurs m’intrigue, c’est pourquoi je me propose aujourd’hui de faire le point sur le sujet.

cigarettes légères

Quand les cigarettes légères entraînent de lourdes conséquences…

Allez, je me lance !

 Les cigarettes légères, vous connaissez ?

Sous ce nom se  cache en fait une cigarette dont le filtre renferme des trous microscopiques qui font office d’orifices de ventilation.

Grâce à une grande entrée d’air, ces trous permettent de diluer la fumée offrant ainsi une facilité d’inhalation, avec la sensation qu’elle est plus légère.

En fait, je dirai que ces clopes ont tout simplement un goût moins prononcé que les cigarettes normales.

 L’idée que les cigarettes légères soient moins nocives est totalement fausse !

Je ne sais pas vous, mais le mot « légère » dans sa dénomination est vraiment trompeur car au fond, les risques sont les mêmes avec ou sans cigarettes lights.

Tout comme la cigarette parfumée, ces produits sont dangereux  au même titre que les autres variantes du tabac à fumer.

Non seulement vous êtes exposé aux diverses maladies liées au tabagisme, mais de plus vous aurez tendance à fumer davantage.

 Des études ont démontré la toxicité des cigarettes légères

Apparemment, les cigarettes douces ne sont vraiment pas bonnes pour la santé.  En illustre l’étude menée par des experts qui affirment qu’elles sont hautement toxiques.

Juste pour vous donner une idée, ces cigarettes  incitent les fumeurs à  augmenter le nombre et l’intensité des bouffées au détriment de leur poumon.

Le plus alarmant, c’est qu’ils deviennent de gros fumeurs en peu de temps et ce, juste en recherchant sa dose quotidienne de nicotine.

 Les cigarettes légères : conclusion

Si vous pensez que les cigarettes douces sont une alternative efficace pour échapper au danger du tabac, alors c’est peine perdue !

Sachez que la meilleure solution est d’arrêter de fumer, c’est aussi simple.

Un conseil, méfiez-vous des cigarettes légères !

arret tabac bienfait : cigarettes légères©gklinek-scx.hu