Attention à la toux du fumeur !

Communément appelée la toux du fumeur, la broncho-pneumopathie chronique obstructive n’est pas une maladie anodine.

Mine de rien elle évolue sournoisement, bon nombre de fumeurs ne s’en aperçoivent que bien trop tard.

Mais de quoi s’agit-il réellement ?

toux du fumeur

Attention à la toux du fumeur !

Eléments de réponse.

 La toux du fumeur : un handicap respiratoire majeur

La BCPO est une maladie due à un rétrécissement progressif et permanent des bronches, pouvant conduire à une insuffisance respiratoire aigüe et une fonte musculaire.

Pour le fumeur, le principal responsable n’est autre que la fumée du tabac, vous vous en doutez.

En général, elle résulte d’un tabagisme de longue date et se manifeste à partir de 40 ans.

 Les symptômes de la toux du fumeur

A vrai dire, les premiers signes n’apparaissent qu’une fois que les poumons sont gravement endommagés.

Vos toux sont-elles fréquentes et s’accompagnent-elles d’expectorations ou de crachats ?

Avez-vous une respiration sifflante ou des difficultés respiratoires durant un effort ? Si vous avez tout bon, il est plus que temps de vous faire dépister !

 Comment traiter la toux du fumeur ?

Un simple constat, la BCPO ne cesse de faire des victimes dans le monde et à en croire l’Organisation Mondiale de la Santé, ce fléau sera la troisième cause de mortalité d’ici 2020.

Une bonne hygiène de vie et une réhabilitation respiratoire permettent de réduire la gêne et les complications.

Et bien évidemment, arrêter de fumer aiderait pour beaucoup !!

 La toux du fumeur : conclusion

Etat de santé qui se détériore, espérance de vie qui s’écourte, la cigarette ne nous cause que des ennuis.

Bien que la BCPO se soigne, la meilleure solution de terrasser cette maladie est d’arrêter de fumer tout simplement.

Renoncer au tabac c’est éviter le calvaire de vivre avec la toux du fumeur.

 arret tabac bienfait : toux du fumeur

©Theeradech Sanin-Freedigitalphotos.net