Des conseils pratiques pour réussir à arrêter de fumer

Arrêter de fumer est une démarche difficile, tous les anciens fumeurs en conviendront (de même que ceux qui essaient d’arrêter…).

Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le tabac est mauvais, très mauvais.

Pour préserver votre santé et celle de votre entourage, dire adieu à la cigarette relève de l’obligation.

Pour augmenter les chances de vous défaire de cette très habitude, vous devez adopter quelques astuces.

J’ai justement rassemblé quelques conseils appliqués par d’anciens fumeurs et qui ont contribué à leur succès dans leur démarche de sevrage.

Réussir à arrêter de fumer

Réussir à arrêter de fumer

© Bigstock

Découvrez donc quelques conseils pratiques pour réussir à arrêter de fumer…

 

Arrêter de fumer au bon moment

La première astuce pour mettre toutes les chances de succès de votre côté consiste à choisir le bon moment pour vous débarrasser de la cigarette.

L’hiver constitue un bon moment pour arrêter. Il est plus facile de renoncer à sortir fumer, sous le climat glacial.

Dans tous les cas, évitez les périodes durant lesquelles vous êtes assailli par le stress.

Choisissez un moment où vous êtes dans de bonnes dispositions comme des vacances, un déménagement ou encore un événement heureux.

Vous profitez de votre bonne humeur du moment pour amorcer un changement positif dans votre vie.

 

Anticiper le manque

Il existe différentes manières d’anticiper le manque de cigarette. Avant même d’arrêter de fumer, réfléchissez-y afin de ne pas être pris au dépourvu au moment M.

Vous pouvez par exemple penser à une cigarette de substitution, plus précisément un objet, quelque chose qui vous permet de préserver votre gestuelle.

Ça peut être un stylo, un crayon, un morceau de bois, une sucette ou encore un bâton de réglisse. Faites néanmoins attention aux sucreries qui pourraient faire des ravages sur vos dents.

Lorsque vous avez envie de porter quelque chose à votre bouche, vous pouvez également croquer une pomme ou encore prendre un verre d’eau, le temps que la pulsion s’estompe.

Pour ceux qui ont un mental d’acier, il reste possible d’avoir dans les mains une tige de cigarette. Attention surtout à ne jamais céder à la tentation de l’allumer.

 

Prendre pleinement conscience des risques et des dangers du tabac

Pour booster votre motivation à arrêter de fumer, vous pouvez prendre conscience des nombreux risques et dangers du tabac. Et il y en a tellement !

Vous pouvez même faire en sorte de regarder des images assez agressives montrant les effets dévastateurs du tabac.

On retrouve notamment les poumons calcinés, cette femme à la gorge trouée ou encore cet homme qui est devenu si maigre à cause d’un cancer…

Il ne faut pas hésiter à garder des images-chocs à porter de main pour ne jamais oublier les ravages du tabac.

Vous pouvez en enregistrer sur votre téléphone ou même en accrocher sur les murs de votre environnement habituel.

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

D’ailleurs, les effets négatifs du tabac se constatent à tous les niveaux. Votre santé est menacée, mais aussi celle de vos proches.

Le tabagisme nuit, en plus, à votre beauté extérieure : elle jaunit les dents, assèche la peau et ternit les cheveux.

Sans oublier les répercussions sur votre vie sociale. Les non-fumeurs ont tendance à se tenir écartés, parfois pour la mauvaise odeur que vous dégagez parfois, parfois pour éviter d’être intoxiqués…

Dans tous les cas, tout votre environnement empeste. Une odeur de tabac désagréable remplit votre espace.

 

Penser aux économies dégagées

L’un des nombreux avantages de se sevrer du tabac réside dans les économies réalisées.

Dès que vous démarrez votre démarche d’arrêt du tabac, mettez chaque fois de côté le montant que vous allouez d’habitude à l’achat de cigarettes.

Très vite, vous remarquerez que votre « pactole » augmente. Et ce n’est qu’un bonus, en plus des nombreux autres avantages à retirer de l’arrêt du tabac.

Après quelques jours seulement, vous vous rendez compte que vous pouvez vous offrir un petit quelque chose.

Si vous patientez un mois (ou plus), vous aurez même la possibilité d’acheter plus qu’un petit cadeau, quelque chose qui symbolise votre premier pas vers la victoire.

 

Tromper l’envie de fumer

Surtout au début, il est pratiquement impossible d’échapper à l’envie forte et soudaine de fumer.

Pour y faire face, ne prenez jamais de pauses trop longues dans votre programme quotidien. Dans le dessin de tromper la pulsion, occupez-vous à quelque chose que vous aimez bien.

Ça peut être une tasse de café, une petite pâtisserie, une lecture, une séance de jeux vidéo. Le secret consiste à rester occupé suffisamment longtemps pour que l’envie s’estompe et soit oubliée.

A chaque fois que vous sentez poindre la pulsion, agissez toujours de la même manière. Ne laissez jamais votre envie prendre le dessus.

 

Faire des exercices physiques

Pour augmenter les chances de réussir votre programme de sevrage tabagique, il est plus que judicieux de s’investir dans des exercices physiques.

C’est un moyen d’occuper votre esprit, mais pas uniquement.

Bouger permet de stimuler votre corps et favorise la production d’hormones bénéfiques à votre humeur.

Vous vous sentez à la fois bien physiquement et psychologiquement. Vous êtes plus fort face aux différentes tentations qui ne manquent pas de surgir pendant la période d’arrêt du tabac.

 

Arrêter de fumer est une difficile, vous devez en prendre conscience dès le départ.

Mais la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez y arriver et changer drastiquement et positivement votre vie.

D’autres personnes sont passées par là et nombreux ont craqué une fois ou plus avant de parvenir finalement à se libérer de l’entrave du tabac.

Arrêt tabac bienfait : réussir à arrêter de fumer

Rechercher populaires:

Arrêter de fumer en 10 étapes : votre programme de sevrage tabagique

Vous pensez sérieusement à arrêter de fumer ? Après avoir pris la décision de vous débarrasser d’une mauvaise habitude qui ruine votre santé, vous devez établir un plan d’action.

Allez-y étape par étape sachant que c’est une démarche difficile. Difficile mais pas impossible.

Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous ne devez rien laisser au hasard.

En plus d’entretenir votre motivation, vous devez vous tenir éloigné de toute source de tentation.

Parallèlement, pensez aux techniques à utiliser pour lutter contre les pulsions et pour éviter la rechute.

Arrêter de fumer en 10 étapes

Arrêter de fumer en 10 étapes

© iStock

Voici alors 10 étapes à suivre pour dire adieu à la cigarette :

 

Étape 1 : le pour et le contre

Faites une liste de ce que vous aimez et de ce que vous n’aimez pas dans la cigarette.

Créez alors un tableau de deux colonnes. Répertoriez les aspects positifs dans la première et les côtés négatifs dans la seconde.

Vous pouvez par exemple dire que vous appréciez fumer avant un événement important, car cela réduit votre stress.

Vous n’aimez cependant pas le fait que fumer vous fasse tousser la nuit ou entraîne des disputes avec votre conjoint.

Dans tous les cas, la règle est de rester honnête envers vous-même.

Lorsque les côtés négatifs sont plus nombreux que les positifs, cela indique que vous êtes prêt à arrêter.

 

Étape 2 : définir les freins à l’arrêt

Faites une liste de ce qui pourrait rendre l’arrêt du tabac difficile. Associez ensuite chaque frein avec la solution à envisager.

Vous déterminez ainsi les raisons qui vous empêchent de vous sevrer facilement et réfléchissez à une option qui pourrait résoudre le problème.

Par exemple, si pensez que c’est la nicotine vous rend vraiment dépendant, écrivez à côté que l’alternative serait de remplacer la nicotine par autre chose, comme des fruits ou des noix par exemple.

 

Étape 3 : vos motivations

Faites une liste des raisons qui vous encouragent à arrêter et gardez cette liste à portée de main. L’idée est de vous rappeler vos motivations tous les jours.

Pensez à y inscrire le nom de votre enfant, celui de votre mari ou de votre femme, par exemple : en cessant de fumer, vous n’exposez plus les êtres qui vous sont chers à des substances chimiques nocives.

Vous pouvez également lister les effets néfastes de la cigarette sur votre santé : la réduction de la fertilité, l’altération des capacités cognitives, les risques de cancer et de maladies cardiovasculaires, entre autres.

De même, répertoriez tous les impacts positifs du sevrage tabagique à ce niveau : une meilleure santé, une respiration plus aisée, plus de toux, moins d’essoufflement…

Collez ensuite cette liste à un endroit que vous croisez tous les jours, afin de stimuler votre motivation à chaque fois.

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

 

Étape 4 : un contrat avec vous-même

Établissez donc un contrat écrit avec vous-même et fixez une date pour arrêter de fumer. Vous pouvez demander à un proche d’être le témoin de ce contrat.

Votre témoin et vous signerez ce document.

 

Étape 5 : réduire la quantité de cigarettes fumées

En attendant la date choisie pour cesser le tabac, commencez déjà à réduire la quantité de cigarettes que vous fumez par jour.

Emportez seulement une ou deux cigarettes avec vous et mettez-les dans une boîte de pastilles par exemple.

Lorsque l’envie de fumer surgit, vous devez gérer automatiquement votre consommation dans la mesure où vous n’avez pas de cigarettes illimitées à disposition.

 

Étape 6 : mieux gérer les pulsions

Pour que vous puissiez combattre l’envie de fumer plus facilement, notez également les moments où celle-ci est la plus intense.

Déterminez le moment de la journée ou les activités qui vous inspirent le plus l’envie de fumer.

Changez ensuite ces habitudes et trouvez d’autres moyens pour vous faire plaisir.

Au lieu de fumer, vous pouvez notamment boire de l’eau, jouer avec vos enfants ou vos animaux de compagnie, faire le ménage, mâcher une gomme ou encore vous promener.

Notez tout ce qui vous vient par la tête. Le moment venu, vous n’aurez qu’à consulter cette liste.

 

Étape 7 : arrêter de fumer

Et puis, lorsque la date que vous avez choisie pour arrêter arrive, vous devez absolument respecter votre contrat.

Éliminez tout ce qui est lié au tabac : briquet, allumettes, cigarette ou encore cendrier.

Si nécessaire, débarrassez-vous également de l’allume-cigare de votre voiture, car ces articles vous rappellent la cigarette et, automatiquement, l’envie de fumer.

Dites-vous qu’à partir de ce jour, vous n’allez plus toucher à une seule cigarette. N’hésitez pas à demander au témoin de votre contrat de vous soutenir dans cette résolution.

Et voici une petite vidéo qui dévoile les différents bienfaits de l’arrêt du tabac :

 

Étape 8 : embrasser une vie de non-fumeur

Pendant les premiers jours de votre sevrage, appliquez des changements stricts dans vos habitudes.

Par exemple, au travail, choisissez de faire une partie de solitaire sur votre ordinateur ou de boire un peu de thé plutôt que de faire une pause cigarette.

Vous pouvez également sucer un cure-dent à la cannelle ou encore grignoter quelques noix à chaque fois que vous avez envie d’une cigarette.

 

Étape 9 : se rendre compte du bénéfice financier

Pour booster encore plus votre motivation, achetez un grand bocal en verre et mettez-y l’argent que vous auriez dépensé pour de la cigarette si vous continuiez à fumer.

La somme va augmenter très vite. Au final, utilisez cet argent pour quelque chose qui vous fera plaisir.

 

Étape 10 : être bien avec vous-même

Si, autrefois, vous aviez l’habitude de fumer une cigarette lorsque vous êtes stressé, en colère ou triste, vous devez désormais apprendre à évacuer vos émotions.

Au lieu d’étouffer ce que vous ressentez par de la fumée, exprimez-les autrement.

Osez dire ce que vous ressentez, faites des activités physiques, pleurez… Vos proches comprendront sûrement.

 

Enfin, le plus important est de garder à l’esprit que tout le monde peut arrêter de fumer. Il faut seulement avoir de la motivation et de la persévérance. Même si vous rechutez, essayez encore et toujours jusqu’à atteindre votre objectif.

Arrêt tabac bienfait : Arrêter de fumer en 10 étapes

Comment trouver la volonté pour arrêter de fumer ?

Arrêter de fumer est une décision plutôt facile à prendre. C’est la concrétiser qui est très difficile.

Justement, il est important d’avoir une forte volonté pour réussir ce projet et profiter de ses multiples bienfaits.

Mais cette détermination ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Et une fois que vous êtes motivé, vous devez cultiver cette envie d’en finir avec la cigarette.

C’est un véritable combat que vous allez mener contre le tabagisme. Pour venir à bout de votre dépendance, vous devez mettre toutes les armes de votre côté.

Et votre premier ennemi est votre propre personne : vous devez lutter contre vos propres démons et afficher une volonté de fer.

Volonté pour arrêter de fumer

Volonté pour arrêter de fumer

© Fotolia.com

Alors, comment trouver la volonté pour arrêter de fumer ?

 

Qu’est-ce que la volonté d’arrêter de fumer ?

Avoir la volonté est indispensable pour parvenir à arrêter de fumer. Mais qu’est-ce que la volonté. C’est tout simplement « VOULOIR ». C’est cette envie d’arrêter de fumer.

C’est ce que vous ressentez lorsque vous voulez quelque chose. Une nouvelle voiture, un nouvel appartement, des vêtements, des chaussures, un nouvel emploi…

Dans ces différents cas, avoir la volonté est assez facile puisque vous imaginez facilement le bonheur qui vous envahira lorsque vous obtiendrez l’objet de vos envies.

Vous êtes alors prêt à pratiquement tout pour atteindre cet objectif que vous voulez atteindre. Vous êtes même capable de faire des sacrifices pour être comblé.

Vous ne lésinez pas sur les moyens et les efforts pour y parvenir. Votre volonté est très forte. Et c’est facilement compréhensible : elle est nourrie par une forte motivation, celle de pouvoir jouir de cette chose dont vous avez tellement envie.

Et c’est la même chose avec l’arrêt du tabac. Pour avoir la volonté de se débarrasser définitivement de la cigarette, vous devez être motivé !

Plus votre motivation est grande, plus vous aurez la volonté nécessaire pour surmonter les défis qu’implique le sevrage tabagique.

 

Etre motivé pour arrêter de fumer

Pour avoir la volonté de dire adieu à la cigarette, vous devez donc être motivé, le reste coulera de source.

Il existe alors quelques points sur lesquels vous devez vous focaliser.

D’abord, vous devez avoir la conviction que fumer est néfaste, à de nombreux égards (la santé, la beauté, la vie sociale…).

Ensuite, vous devez reconnaître tous les avantages dont vous profiterez une fois que vous vivrez sans la cigarette.

Il faut aussi que vous soyez bien conscient que vous pouvez obtenir les soi-disant bienfaits et avantages de la cigarette avec d’autres moyens.

Enfin, vous devez vous rendre compte que même si le sevrage tabagique s’accompagne de quelques désagréments, ceux-ci sont passagers. Par contre, les avantages que vous en retirez perdurent pour toute la vie.

 

L’arrêt du tabac : tout un processus

Pour avoir la motivation – et donc la volonté – d’arrêter de fumer, vous devez vous rendre compte que l’arrêt du tabac implique tout un processus.

Il ne s’agit pas uniquement d’éteindre votre dernière cigarette puis tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Vous apportez un véritable bouleversement dans votre quotidien. Vous allez améliorer votre mode de vie et vous devrez changer certaines habitudes.

En tout cas, vous ne pouvez pas improviser. Il ne s’agit pas d’une décision que l’on prend à la va-vite.

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

Après avoir fumé votre dernière tige, vous serez confronté à un cortège d’effets indésirables. Il est indispensable de bien vous préparer à l’avance, notamment au niveau psychologique.

Si vous ne le faites pas, vous serez rapidement rattrapé par la réalité. Très vite, vous aurez tellement envie d’une dernière cigarette et vous aurez beaucoup de mal à résister. Et les risques de rechute sont alors très élevés.

En tout cas, il y a une forte probabilité que vous soyez alors au bout du rouleau.

 

Une bonne préparation s’impose

Ce qu’il faut donc retenir pour arrêter de fumer dans les bonnes conditions : vous devez fermement vouloir vous débarrasser de la cigarette.

Mais cela ne sert à rien du tout si vous ne vous préparez pas. Faites alors en sorte de fixer une date bien à l’avance.

Puis jusqu’au jour J, vous devez bien vous mettre en condition, notamment vous informer sur ce qui vous attend, les effets secondaires, mais aussi et surtout les solutions envisageables pour que le sevrage se passe au mieux.

En résumé, la volonté et la motivation ne suffisent pas. Il s’agit surtout de moteurs qui vous pousseront à prendre la bonne décision.

Mais même avec toute la volonté du monde, il reste très difficile de ne pas replonger.

Vous devez regarder la réalité en face : en arrêtant de fumer, vous serez assailli par différents malaises.

En dehors du manque, il y aura la fatigue mais aussi les pressions psychologiques. Vous aurez l’impression que rien ne va, que votre monde s’écroule.

Pire encore, vous finissez par être convaincu que votre vie redeviendrait « normale » si vous repreniez la cigarette. NON !

Finalement, vous ne devez donc pas affronter seul cette véritable épreuve que représente l’arrêt du tabac. Il est préférable de vous faire accompagner par un spécialiste…

Arrêt tabac bienfait : volonté pour arrêter de fumer

Avoir de la motivation pour arrêter de fumer : où puiser la force pour dire adieu à la cigarette ?

Avoir de la motivation pour arrêter de fumer est indispensable pour mener votre projet avec succès.

Car même si vous avez de la volonté à dire adieu à la cigarette, si vous n’êtes pas motivé, vous risquez de ne pas parvenir à vous débarrasser définitivement du tabagisme.

En effet, le sevrage tabagique n’est pas une mince affaire. Prendre la décision de laisser tomber le tabac n’est que la première étape.

Après avoir éteint votre dernière cigarette, vous allez faire face à de nombreux défis. Divers effets secondaires feront notamment leur apparition.

Vous serez assailli par le manque et quelques symptômes physiques vont surgir. Fatigue, mal-être stress, pulsions

Vous devez être fortement motivés pour les affronter et pour ne pas céder à la tentation d’en griller une dernière…

Motivation pour arrêter de fumer

Motivation pour arrêter de fumer

© Fotolia.com

Alors, comment trouver la motivation pour arrêter de fumer ?

 

La motivation pour arrêter de fumer : pourquoi fait-elle souvent défaut ?

Bien souvent les fumeurs qui souhaitent se débarrasser de leur mauvaise habitude manquent de motivation.

Malgré tous les bienfaits mis en avant de l’arrêt du tabac. Et malgré les nombreux dangers du tabagisme…

Pourtant la volonté est bien là. Vous voulez être débarrassé de cette addiction qui vous emprisonne et vous détruit à petit feu.

Une fois que vous avez ce souhait, vous devez booster votre motivation. Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir arrêter de fumer ?

Quel objectif voulez-vous atteindre ? Il est important de bien penser à tous les bénéfices que va vous apporter le sevrage tabagique. Et que désirez-vous vraiment ?

Sachant que ces effets positifs se constatent à plusieurs niveaux : physique, psychologique ou encore relationnel

En réfléchissant bien à la question, vous saurez plus précisément ce que vous offrira l’arrêt du tabac. Cette idée vous permettra d’être beaucoup plus déterminé à dire adieu à la cigarette.

Plus précisément, vous aurez vraiment envie d’atteindre ce stade où la cigarette ne fait plus partie de votre vie et où vous êtes mieux à tous les niveaux.

Vous focaliser sur ce but ultime vous aide à surmonter les nombreux obstacles qui ne manqueront pas de se dresser sur votre chemin.

Et plus votre motivation sera intense, plus il vous sera facile de tenir bon et de réussir dans votre démarche de quitter le tabagisme.

 

Les nombreux avantages de l’arrêt du tabac

Pour stimuler votre motivation pour arrêter de fumer, vous devez sérieusement réfléchir à tout ce qui va changer positivement dans votre vie après le sevrage tabagique.

Il est aussi important que vous soyez fermement convaincu des multiples méfaits de la cigarette : ses effets sur votre santé (et celle de votre entourage), sur votre porte-monnaie ou encore sur votre relation avec autrui.

Intéressez-vous donc aux avantages dont vous allez jouir une fois que vous aurez arrêté le tabagisme :

Vous serez en meilleure santé, vous respirerez mieux, vous ne dégagerez plus de mauvaise odeur, votre haleine sera plus fraîche, votre entourage cessera de vous fuir et de vous critiquer…

Motivation pour arrêter de fumer

Motivation pour arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

Parallèlement, vous devez aussi vous rendre compte que vous pouvez obtenir les « prétendus » avantages ou soutien que vous obtenez grâce à la cigarette avec d’autres alternatives.

Dans tous les cas, vous devez bien garder à l’esprit que les effets secondaires de l’arrêt du tabac sont temporaires.

Par contre, vous profitez des effets bénéfiques pour le restant de vos jours !

 

Alors, quelles motivations pour arrêter de fumer ?

Il y a environ deux ans (en 2013), un sondage Inpes avait révélé les principales motivations des fumeurs qui décident « finalement » de se débarrasser de la cigarette.

En tête de liste des motivations les plus fortes, on retrouve les bienfaits du sevrage sur la santé.

On retrouve également des préoccupations d’ordre esthétique ainsi que le bien-être. A noter qu’il s’agit d’une motivation que l’on retrouve surtout chez les fumeuses.

Les effets du tabac sur l’apparence sont d’ailleurs nombreux et non négligeables : une peau flétrie (les mains, le visage…), des dents jaunes, des lèvres noircies, des doigts jaunes…

Une autre motivation est la fin de l’addiction : ne plus être esclave d’une pulsion et ne plus ressentir du stress quand le manque surgit.

Il y a bien évidemment les motivations financières : chaque tige de cigarette représente une dépense non négligeable qui pourrait être transformé en investissement dès l’arrêt du tabac.

Enfin, il y a le souci de ne plus nuire à l’entourage. Près d’un fumeur sur deux est plus motivé à cesser la cigarette en pensant aux répercussions positives de cette démarche sur les personnes qui lui sont chères.

Voici une vidéo qui vous en dit plus sur les motivations pour arrêter de fumer :

 

Arrêt tabac bienfait : Motivation pour arrêter de fumer

Comment arrêter de fumer : les règles à suivre pour se débarrasser du tabac

Arrêter de fumer est difficile, il ne faut pas se voiler la face. Mais c’est la seule solution pour vous débarrasser d’une addiction qui ruine votre santé.

Il faut parfois plusieurs tentatives avant de parvenir à se sevrer définitivement de la cigarette. Il faut tenir bon !

Si le premier, le second, le troisième ou encore le troisième essai est un échec, persévérez et tentez de nouveau.

D’ailleurs, il existe de nombreuses méthodes et astuces qui vous aident à venir à bout de votre addiction.

Et surtout, vous pouvez faire accompagner par un ou des spécialistes…

Comment arrêter de fumer ?

Comment arrêter de fumer ?

© Tom Wang – iStock

Découvrez alors les règles à suivre pour vous détacher pour de bon d’une très mauvaise habitude…

 

Eloignez-vous de la cigarette

Pour que votre démarche de vous débarrasser du tabagisme soit un succès, vous devez vous éloigner au maximum de la cigarette.

Éliminez tout ce qui vous rappelle un tant soit peu la cigarette dans votre vie. Que ce soit les objets, les personnes ou encore les endroits.

Écartez-vous de toute situation qui pourrait vous donner envie de fumer pour vous sevrer petit à petit du tabac.

Si quelqu’un vous propose une cigarette, refusez.

Refusez également d’écouter les théories des personnes qui croient que la cigarette rendrait votre vie plus belle. C’est tout le contraire : le tabagisme gâche votre vie.

Côtoyez plus de personnes qui ne fument pas.

En même temps, ne gardez plus de cigarettes sur vous. Restez aussi loin de votre briquet et de votre cendrier.

Vous pouvez également vous débarrasser des odeurs de fumée dans la maison. Purifiez vos vêtements, vos linges de maison, aérez vos pièces… C’est certain, votre vie va changer, en bien.

 

Diminuer votre consommation progressivement

Si vous n’êtes pas prêt à arrêter d’un coup, vous pouvez opter pour l’arrêt progressif.

Pour commencer, décalez le moment où vous grillez votre première cigarette de la journée. Et réduisez vos « pause-cigarette ». Remplacez ces moments par une activité qui vous fait plaisir.

De cette façon, vous réduisez votre consommation quotidienne.

Dans le but de baisser le nombre de cigarettes fumées, apprenez à toujours à chasser vos envies de fumer.

Diminuer la consommation de cigarettes

Diminuer la consommation de cigarettes

© FreeDigitalPhotos.net

Chaque fois que vous avez une impulsion, occupez-vous, de préférence avec une tâche qui vous plaît. Au fur et à mesure, vos envies vont s’espacer.

Il est recommandé de vous éloigner également des boissons excitantes comme le thé, le café ou encore les breuvages à base d’alcool.

 

Trouver un substitut à la cigarette

Pour diminuer efficacement votre consommation tabagique quotidienne, vous devez trouver un substitut efficace à la cigarette.

Plus précisément, trouvez une activité qui va vous apporter du plaisir et que vous allez pratiquer pour vous éloigner efficacement de votre addiction malsaine.

Petit à petit, allumer une cigarette va cesser d’être un automatisme. Il s’agit ici de vous déprogrammer de vos petites habitudes liées au tabac.

Vous devez guérir de votre dépendance psychologique. Car oui, de nombreux fumeurs font appel à la cigarette pour mieux réfléchir, pour être moins stressés, pour booster leur moral…

Vous devez apprendre à avancer dans votre éternelle cigarette aux doigts. Et surtout, vous allez vous rendre compte que vous pouvez y arriver sans…

 

Faire du sport

Parmi les activités qui peuvent vous aider à oublier la cigarette, on retrouve le sport. La pratique régulière d’exercices physiques est d’ailleurs excellente pour le moral et pour la santé.

Le choix est très large. Vous pouvez opter pour la marche, la natation, le football, le basket-ball, la danse, le jogging ou la course…

Faire du sport est, en plus, excellent pour vos poumons qui sont (ont été) malmenés par la fumée de cigarette inhalée.

Vos exercices vous aident, par ailleurs, à préserver votre motivation à arrêter de fumer et à mieux gérer les symptômes qui accompagnent le sevrage tabagique.

Dans la vidéo ci-dessous, découvrez d’autres méthodes qui vous accompagne efficacement dans votre démarche d’arrêt du tabac :

 

Se faire plaisir

Autrefois, votre petit plaisir était la cigarette. Mais aujourd’hui, vous vous rendez-compte que c’était un plaisir éphémère comportant de nombreux effets secondaires.

Désormais, vous allez vous tourner vers des activités qui vous font vraiment du bien. Vous pouvez notamment découvrir de nouvelles choses.

Vous initier au théâtre par exemple. Découvrir la lecture, chanter, faire de la musique… N’hésitez pas à tester diverses disciplines pour mieux reconnaître celle qui vous plaît le plus.

Il y a aussi les activités relaxantes. Étant donné les économies que vous dégagez en évitant la cigarette, vous pouvez vous offrir des séances de bien-être dans un centre de massage ou encore au spa.

Justement, vous pouvez investir autrement l’argent que vous aviez l’habitude de dépenser pour vos paquets de « clopes ».

Après quelques mois de sevrage, vous pourrez même programmer un petit voyage ou encore l’achat d’un objet qui vous plaît (une moto, des chaussures, des vêtements, un parfum…).

 

Les mains toujours occupées

La gestuelle du fumeur compte parmi les éléments dont il est difficile de se débarrasser. Il est alors judicieux de toujours avoir les mains occupées.

Vous pouvez par exemple jouer avec un élastique, une petite balle, un trombone ou encore un stylo.

Ces objets se révèlent particulièrement utiles lors de ces moments où vous aviez l’habitude de fumer. En téléphonant, en buvant votre café, en marchant…

Abandonner la gestuelle

Abandonner la gestuelle

© FreeDigitalPhotos.net

Parallèlement, lancez-vous dans des activités qui sollicitent vos mains comme le dessin, le bricolage, la photographie, la musique, les jeux vidéo

En plus d’avoir les mains occupées, il est aussi judicieux de prévoir quelque chose pour votre bouche. Ça peut être du chewing-gum, de la cannelle ou encore des légumes frais (carottes…).

Prenez-en pour tromper vos pulsions. Vous pouvez également boire de l’eau ou encore vous brosser les dents. Tous les moyens sont bons pour ne pas céder à la tentation.

 

Eh oui, arrêter de fumer n’est pas facile. Vous devez vous débarrasser d’une mauvaise habitude fortement ancrée dans votre routine quotidienne.

Pour augmenter vos chances de succès, n’hésitez pas à bien vous entourer. Pensez notamment à une personne vers qui vous pouvez vous tourner lorsque les doutes vous assaillent.

Adoptez, par ailleurs, une attitude positive. Gardez toujours à l’esprit les bienfaits du sevrage tabagique au lieu de vous apitoyer sur les effets secondaires (qui sont d’ailleurs passagers).

Votre délivrance est au bout du chemin. Vous avez tout intérêt à persévérer, c’est pour votre bien.

Arrêt tabac bienfait : Comment arrêter de fumer

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer : dépendance physique et psychologique

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer ? Tout simplement parce que la consommation de cigarette crée une très forte dépendance.

Le fumeur doit se défaire d’une addiction physique, mais aussi d’une addiction psychologique qui est encore plus ardue à abandonner.

Pourquoi est-ce difficile d'arrêter de fumer

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer : dépendance physique et psychologique

Alors, pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer ?

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer : la dépendance physique

Pourquoi est-ce difficile d’arrête de fumer ? D’abord, à cause de la dépendance physique. Le corps s’est habitué à la nicotine.

En cessant la cigarette, l’organisme en demande : il est en manque et divers symptômes surgissent.

Le fumeur qui veut se débarrasser de sa mauvaise habitude devient plus nerveux, agité, agressif, anxieux

Pour rappel, la nicotine est une molécule qui passe très vite dans le sang pour atteindre le cerveau et crée une impression de détente et de plaisir. D’où l’addiction.

Le fumeur recherche sans cesse cette sensation agréable.

Malgré tout, il faut savoir que le manque finit par s’estomper et il finit d’ailleurs par disparaître au bout de quelques semaines.

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer : la dépendance psychologique

Au-delà de la dépendance physique, la dépendance psychologique fait aussi qu’il soit si difficile d’arrêter de fumer.

La cigarette est, en effet, associée à des habitudes de tous les jours. On fume pour bien démarrer la journée, pour combattre le stress et pour se calmer…

On fume quand on est au téléphone, à la fin du repas, quand on est aux toilettes…

C’est devenu un véritable automatisme. Ce sont ces gestes dont il est très difficile de se débarrasser.

D’ailleurs, pour en venir à bout, il faut une bonne dose de motivation et de détermination. Car les craquages seront nombreux et inévitables.

Il est indispensable de bien se préparer avant le jour fatidique. Se préparer à la difficulté du sevrage, au manque et aux automatismes auxquels il faudra renoncer.

Arrêt tabac bienfait : Pourquoi est-ce difficile d'arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

Un an sans tabac : bilan de 12 mois sans cigarette

Après un an sans tabac, le corps est déjà en bien meilleure santé. La respiration est plus fluide et les risques de maladie diminuent progressivement.

Les poumons reviennent « normaux » et l’organisme fonctionne beaucoup mieux.

Un an sans tabac

Un an sans tabac : bilan de 12 mois sans cigarette

Quel est donc le bilan après un an sans tabac ?

Un an sans tabac : une meilleure santé !

Après un an sans tabac, vous pouvez être bien fier de vous. Plus important encore, vous pouvez avoir la certitude d’avoir pris une décision bénéfique, pour vous et pour votre entourage !

D’abord, il faut souligner qu’après quelques jours de sevrage seulement, votre corps est déjà débarrassé du monoxyde de carbone qui polluait les poumons.

Après neuf mois environ, les poumons sont en bien meilleure forme. Plus précisément leurs cils vibratiles ont eu le temps de se régénérer.

Ces éléments favorisent l’élimination d’éléments étrangers et contribuent à la protection contre les pathologies pulmonaires.

Après trois trimestres sans fumer, vous êtes débarrassé de cette toux coriace qui semblait ne jamais vous quitter en tant que fumeur.

Vous êtes moins enclin au rhume et votre souffle s’est amélioré !

Une année sans fumer : vous devenez un non-fumeur !

Après un an sans cigarette, vous pouvez vous féliciter car vous vous placez petit à petit dans la catégorie des non-fumeurs.

Vous ne polluez plus votre propre personne et les gens qui vous entourent.

Malgré tout, vous devez faire attention car la rechute n’est pas loin. Vous devez éviter toute tentation.

Et plus vous ignorerez vos pulsions, plus votre santé s’améliore.

Vous risquez beaucoup moins de souffrir d’une pathologie cardiaque. Le risque est d’ailleurs similaire à celui d’un non-fumeur après dix à quinze ans de sevrage tabagique.

Au fil des années, les probabilités d’être touché par un cancer (bouche, gorge, reins, œsophage, pancréas) diminuent de plus en plus.

Vous vous sentez beaucoup mieux dans votre corps et dans votre tête.

Arrêt tabac bienfait : Un an sans tabac

© Stockimages – FreeDigitalPhotos.net

Combien de temps apres avoir arreter de fumer retrouve-t-on un corps en bonne santé ?

Vous voulez savoir combien de temps apres avoir arreter de fumer votre corps retrouve une bonne santé…

Eh bien, le changement se produit dès la première demi-heure qui suit la dernière cigarette !

Combien de temps apres avoir arreter de fumer

Combien de temps apres avoir arreter de fumer retrouve-t-on un corps en bonne santé ?

Alors, combien de temps apres avoir arreter de fumer votre organisme redevient sain ?

Combien de temps apres avoir arreter de fumer : des changements après 20 minutes

Après avoir arrêté de fumer, des changements positifs peuvent être constatés après 20 minutes seulement d’abstinence.

Le rythme cardiaque ainsi que la pression sanguine redeviennent normaux.

Il faudra attendre huit heures pour que le corps soit débarrassé progressivement de l’excès de monoxyde de carbone. Les cellules reçoivent de nouveau de l’oxygène normalement.

24 heures suffisent pour que les risques d’accident cardiaque commencent à être réduits. Pour sa part, le monoxyde de carbone n’est plus présent dans l’organisme.

En 48 heures, l’ancien fumeur redécouvre déjà des odeurs et des saveurs. En tout cas, le corps ne renferme plus de nicotine.

Après 72 heures, les poumons retrouvent déjà quelques couleurs.

Les semaines et les mois après avoir arrêté de fumer

Dans les semaines et les mois après avoir arrêté de fumer, l’organisme « respire ». L’ancien fumeur se libère petit à petit des méfaits du tabac.

Après seulement deux à trois semaines, il commence à mieux respirer et a un meilleur souffle.

Il faut moins de trois mois pour que la saveur des aliments revienne totalement.

Après quelques mois, l’ex-fumeur tousse moins. Les organes respiratoires sont plus performants et son corps est moins fatigué.

Chez les messieurs, les problèmes érectiles sont atténués après 9 mois environ.

Après une année de sevrage, l’ancien fumeur affiche un risque de 50 % inférieur d’être touché par un accident coronaire en comparaison avec un fumeur.

Après 5 ans, le risque de souffrir d’un cancer du poumon est divisé par deux (celui-ci devient similaire à celui d’un non-fumeur après 10 à 15 ans).

Enfin, le risque d’être victime d’un accident cardiovasculaire est le même que celui d’une personne qui ne fume pas.

Il faut souligner que chaque cas est unique, certaines personnes récupérant mieux que d’autres.

Arrêt tabac bienfait : Combien de temps apres avoir arreter de fumer

© Imagerymajestic – FreeDigitalPhotos.net

Comment faire pour arrêter de fumer : utiliser les réseaux sociaux

Savoir comment faire pour arrêter de fumer est loin d’être évident. Parmi les nombreuses techniques proposées, vous avez du mal à vous décider.

Aujourd’hui, il existe une alternative particulièrement attrayante. Il s’agit de se sevrer du tabac avec les réseaux sociaux.

Des recherches canadiennes ont démontré que cette démarche multiplie les chances de réussite par trois.

Comment faire pour arrêter de fumer

Comment faire pour arrêter de fumer : utiliser les réseaux sociaux

Alors, comment faire pour arrêter de fumer avec les réseaux sociaux ?

Comment faire pour arrêter de fumer avec les réseaux sociaux ?

De nombreux fumeurs veulent savoir comment faire pour arrêter de fumer.

Si l’on en croit une étude canadienne dont les résultats ont été publiés dans la revue scientifique Nicotine & Tobacco Researchutiliser les réseaux sociaux serait bénéfique.

D’ailleurs, tout le monde y passe de plus en plus de temps.

D’après la recherche précédemment citée, les réseaux sociaux s’utilisent en complément d’autres méthodes de sevrage tabagique.

La fréquentation de groupe en ligne permet notamment de renforcer la motivation et aide à tenir bon jusqu’au succès.

Arrêter de fumer avec les réseaux sociaux : détails de l’étude

L’étude qui apporte des révélations sur comment arrêter de fumer s’est intéressé au programme « Break it off ». Le sevrage tabagique est alors comparé à une séparation amoureuse.

Avec ce programme, les fumeurs désireux de cesser le tabac bénéficient de conseils via les réseaux sociaux ou en utilisant une appli sur Smartphone.

102 personnes ont adopté cette solution tandis que 136 autres ont opté pour un programme classique impliquant une ligne téléphonique.

Un suivi a ensuite été effectué. Après une semaine puis après un mois, les fumeurs ayant penché pour Break it off ont été plus nombreux à avoir essayé de stopper le tabagisme.

Après une période de trois mois, près de 35 % d’entre eux ont réussi à se sevrer durant une période dépassant un mois. Le pourcentage était de moins de 15 % pour les participants de l’autre groupe.

Les chercheurs en charge de l’étude sont arrivés à la conclusion que le service en ligne permet de doubler voire doubler les chances de succès.

Arrêt tabac bienfait : Comment faire pour arrêter de fumer

© Jscreationzs -FreeDigitalPhotos.net

Dormir pour arrêter de fumer : une méthode qui fonctionne !

Dormir pour arrêter de fumer ? Oui, c’est bien possible. Mais il ne s’agit pas seulement de se coucher.

Le futur ex-fumeur est exposé à des odeurs spécifiques durant le sommeil, l’objectif étant de le décourager « sournoisement » du tabagisme.

Dormir pour arrêter de fumer 

Dormir pour arrêter de fumer : une méthode qui fonctionne !

Alors, comment est-il possible de dormir pour arrêter de fumer ?

Dormir pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer en dormant, cela peut sembler trop beau pour être fait. Avant tout, il faut souligner qu’il ne s’agit pas de dormir comme d’habitude…

C’est une équipe de scientifiques de l’Institut Weizman basé en Israël qui ont entrepris une étude particulièrement intéressante sur le sevrage tabagique.

Ces chercheurs parmi lesquels on retrouve le Pr Noam Sobel se sont intéressés au « conditionnement olfactif  nocturne ».

Pour se débarrasser de la cigarette, ils se sont basés sur l’odorat et sur quelques odeurs « inoubliables » sur les participants ont senti durant leur sommeil.

Le professeur à l’origine de cette trouvaille qui suscite notre intérêt s’est basé sur l’hypnopédie, une discipline qui part du principe que tout être humain est capable d’apprendre en dormant.

Parallèlement, l’expérience a tenu compte du fait que la zone cérébrale responsable de l’odorat se trouve près de celle responsable des dépendances.

Comment dormir pour arrêter de fumer ?

Pour que dormir pour arrêter de fumer soit possible, l’équipe du Pr Noam Sobel est partie du principe que les odeurs que l’on sent pendant le sommeil ont un impact sur le comportement de tout un chacun.

66 personnes ont participé à l’expérimentation.

Alors qu’elles étaient en train de dormir (plus précisément au cours de la phase de sommeil léger), des odeurs désagréables d’œuf pourri et de poisson ont été diffusées et ce, en association avec le parfum d’une cigarette.

Par la suite, les volontaires auraient diminué leur consommation tabagique d’environ 30 %. A souligner qu’ils n’ont pas gardé de souvenir conscient de cette nuit très spéciale.

Pour l’heure, il ne s’agit pas encore d’une véritable méthode pour cesser définitivement le tabac. Néanmoins, c’est une alternative à explorer pour trouver une technique efficace et durable pour dire adieu à la cigarette.

Arrêt tabac bienfait : Dormir pour arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

Arreter de fumer et ne pas grossir : quelques conseils nutritionnels

Arreter de fumer et ne pas grossir : il s’agit d’une véritable hantise chez les personnes qui cessent la cigarette.

D’ailleurs, nombreux sont les fumeurs qui hésitent à se sevrer du tabac, tout simplement par peur de prendre quelques kilos.

Arreter de fumer et ne pas grossir

Arreter de fumer et ne pas grossir : quelques conseils nutritionnels

Découvrez alors quelques conseils nutritionnels pour arreter de fumer et ne pas grossir…

Arreter de fumer et ne pas grossir : comprendre la situation

Arrêter de fumer et ne pas grossir constitue une réelle obsession pour les fumeurs désireux de se sevrer du tabac.

A rappeler que la prise de poids après l’arrêt de la cigarette est pratiquement inévitable. Mais il faut aussi souligner qu’il ne s’agit pas d’une prise de poids conséquente.

D’ailleurs, en prenant des mesures nutritionnelles, il est reste tout à fait possible de limiter les « dégâts ».

Dans tous les cas, il faut souligner que des recherches ont permis de démontrer que le fait de grossir après le tabagisme est dû à une modification au niveau de la flore intestinale.

Arreter de fumer et ne pas grossir : des recommandations nutritionnelles

Pour arreter de fumer et ne pas grossir, il existe quelques recommandations à tenir en compte au niveau nutritionnel.

Plus précisément, il serait nécessaire de modifier la flore intestinale (dans le bon sens).

Pour l’heure, il n’existe pas (encore) de produits spécialement formulés pour cela, mais il est possible de se tourner vers les yaourts probiotiques dont les effets bénéfiques sur la santé font parler d’eux depuis longtemps déjà.

Parallèlement, il faut tenir compte du fait que le métabolisme change également avec le sevrage tabagique : il diminue.

Pour préserver le même niveau de métabolisme que durant le tabagisme, il faut s’adonner régulièrement au sport qui présente aussi l’avantage d’améliorer le sport.

A cela s’ajoutent quelques conseils supplémentaire : buvez beaucoup d’eau et privilégiez les fruits et les légumes.

Arrêt tabac bienfait : Arreter de fumer et ne pas grossir

© FreeDigitalPhotos.net

Lire pour arrêter de fumer : méthode pour les adolescents fumeurs

Lire pour arrêter de fumer ? Oui ! La lecture peut vous apporter une aide précieuse dans votre programme pour arrêter de fumer.

Vous pouvez vous tourner vers des auteurs comme Allen Carr, une véritable référence dans le domaine.

Celui-ci a d’ailleurs publié un livre qui s’adresse tout particulièrement aux jeunes et s’intitule « La méthode simple pour aider vos ados à arrêter de fumer ».

Lire pour arrêter de fumer

Lire pour arrêter de fumer : méthode pour les adolescents fumeurs

Comment encourager vos ados à lire pour arrêter de fumer ?

Lire pour arrêter de fumer : ouvrage d’Allen Carr pour les ados

En matière de livre pour arrêter de fumer, on ne saurait ne pas citer les ouvrages proposés par Allen Carr.

L’auteur propose des méthodes simples pour arrêter de fumer.

Face au tabagisme, un adolescent est particulièrement vulnérable. Et ses parents se sentent démunis.

C’est justement à ces derniers que s’adresse le livre d’Allen Carr. L’auteur leur propose des « armes » pour aider leurs enfants à combattre l’addiction du tabac.

Plus précisément, les parents font connaissance avec les tensions que vivent les plus jeunes. Ils peuvent alors mieux les sensibiliser par rapport aux multiples inconvénients du tabagisme.

Ils peuvent prodiguer des conseils pour combattre la tentation. Si la première cigarette a déjà été grillée, il faut alors les aider à arrêter en douceur, sans faire appel à des substituts voire des médicaments.

Lire pour arrêter de fumer : quelques mots sur Allen Carr

Lire pour arrêter de fumer ? Vous pouvez le faire avec Allen Carr, l’auteur de « La méthode simple pour arrêter de fumer ».

Cet homme, qui a connu du succès dans le domaine professionnel, était miné par son énorme consommation tabagique : une centaine de tiges par jour.

Après avoir tenté d’arrêter de multiples fois, juste par la volonté, il décide de rédiger l’ouvrage précédemment cité (« La méthode simple pour arrêter de fumer »). A ce moment, il est parvenu à s’affranchir du tabac.

Depuis, son livre s’est hissé au rang de best-seller et s’est vendu aux quatre coins du monde. On le considère même comme un spécialiste dans le domaine de l’assistance de fumeurs désireux d’arrêter la cigarette.

Arrêt tabac bienfait : Lire pour arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

Arreter de fumer d’un coup danger ?

Arreter de fumer d’un coup danger ? Une chose est certaine, il n’y a pas de risques pour la santé. Au contraire.

Dès la première journée sans tabac, votre corps va déjà beaucoup mieux. Le défi est de tenir bon jusqu’à se sevrer totalement de la cigarette.

Le souci se trouve donc au niveau psychologique. Se faire accompagner est indispensable pour relever le défi avec succès.

Arreter de fumer d'un coup danger 

Arreter de fumer d’un coup danger ?

Comment arrêter de fumer dans les meilleures conditions ?

Arreter de fumer d’un coup danger ?

Arrêter de fumer d’un coup ne présente, à priori, pas de danger particulier. Il s’agit toutefois d’une méthode assez difficile à appliquer.

En effet, le sevrage est soudain. Il est normal que le fumeur se sente déboussolé. Il doit bouleverser complètement ses habitudes.

A cela s’ajoute la sensation de manque à gérer.

Des sentiments contradictoires l’envahissent alors. D’un côté, il y a l’excitation de changer totalement de vie et de laisser tomber une vieille dépendance.

Le futur ex-fumeur éprouve une certaine exaltation à se libérer des chaînes du tabagisme.

D’un autre côté, il y a l’angoisse du changement et la peur de ne pas y arriver. Dans le cas où l’arrêt du jour au lendemain suscite une appréhension trop forte, il vaut mieux envisager une autre méthode.

L’arrêt progressif est alors recommandé. Dans les deux cas, l’accompagnement d’un professionnel est vivement recommandé.

Comment arrêter de fumer ?

La manière d’arrêter de fumer dépend de chacun : chaque fumeur est unique, avec son background propre.

Certains peuvent cesser d’un seul coup : ils en ont la force et ils n’ont pas peur du changement.

D’autres ont besoin de temps pour se préparer, pour s’adapter, pour s’y faire.

Au final, il appartient à chacun de déterminer la méthode qui convient le mieux à son profil.

L’important, c’est d’être déterminé à se débarrasser de la cigarette, d’un coup ou petit à petit, mais définitivement.

Arrêt tabac bienfait : Arreter de fumer d'un coup danger

© Sakhorn38 – FreeDigitalPhotos.net

Pastille pour arreter de fumer : mode d’emploi

La pastille pour arreter de fumer appartient à la catégorie des substituts nicotiniques. Elle s’utilise dans le cadre d’un programme de sevrage tabagique.

Elle peut s’utiliser pour réduire la consommation de cigarette ou pour cesser totalement. Dans les deux cas, elle permet de mieux gérer le manque et optimiser les chances de réussite.

Pastille pour arreter de fumer 

Pastille pour arreter de fumer : mode d’emploi

Tout sur la pastille pour arreter de fumer…

Pastille pour arreter de fumer : qu’est-ce que c’est ?

Une pastille pour arreter de fumer est à base de nicotine. Il s’agit généralement d’un comprimé sublingual ou à sucer.

Dans les deux cas, il faut laisser fondre la pilule sans jamais la croquer. L’effet se fait ressentir en 2 – 3 minutes.

La nicotine agit alors et l’envie de fumer s’atténue sensiblement. La pastille peut ainsi être utilisée pour calmer une envie soudaine.

Avec ce substitut nicotinique, le fumeur peut diminuer progressivement la consommation de tabac, ainsi que son addiction.

Il peut cesser définitivement la cigarette après 2 à 6 mois de cure. Côté statistiques, le taux de réussite est de 15 % en moyenne.

En tout cas, c’est un produit qui cause peu d’effets secondaires comme les nausées ou les brûlures.

Comment utiliser la pastille pour arrêter de fumer ?

La façon d’utiliser le comprimé pour arrêter de fumer varie en fonction du niveau de dépendance. La prise quotidienne varie de 8 à 12 pastilles. Celle-ci ne doit pas excéder 15.

Pour sa part, la cure dure au maximum 6 mois. Le dosage de nicotine est réduit petit à petit. L’objectif étant bien sûr de ne plus en prendre, à terme.

A noter qu’il est préférable de ne pas avaler la salive pendant que la pilule est en bouche. Il faut aussi souligner qu’il est possible d’associer la pastille avec l’usage d’un patch ou d’une gomme à mâcher.

Arret tabac bienfait : Pastille pour arreter de fumer

© Keerati – FreeDigitalPhotos.net

Arrêter de fumer effets chez les seniors

Aujourd’hui, je me penche sur les les bienfaits qu’il y a arrêter de fumer effets chez les seniors.

Certains pensent, à tort, que cesser la cigarette après 50, 60 ou 70 ans n’est pas nécessaire.

Au contraire, plus on avance en âge, plus on a intérêt à stopper le tabagisme. Dans tous les cas, cette décision implique toujours des bénéfices.

Arrêter de fumer effets

Arrêter de fumer effets chez les seniors

Arreter de fumer effets pour les séniors : vous risquez d’être surpris par les conséquences bénéfiques de cette démarche…

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer se fait à tout âge. Certains se demandent s’il reste utile et intéressant d’arrêter de fumer à un certain âge. La réponse est « Oui ! ».

Des études entreprises par des cardiologues ont permis d’arriver à la conclusion que le sevrage tabagique entrepris par des fumeurs âgés entre 70 et 79 ans permet de diminuer le risque de décès de près de 30 %.

Ce n’est certainement pas trop tard ! Bien au contraire. Cesser la cigarette à cet âge présente de multiples avantages.

Le fumeur gagne en qualité et confort de vie et prolonge sa longévité.

Arrêter de fumer effets chez les personnes âgées

Les seniors ont donc tout intérêt à arrêter de fumer. Le sevrage tabagique est bénéfique au système cardiovasculaire.

Il faut, par ailleurs, savoir que les problèmes coronariens sont liés à la consommation de tabac au jour le jour.

A partir du moment où une personne âgée cesse la cigarette, elle ne risque plus d’être sujette à une thrombose : l’effet est immédiat et ne dépend pas du nombre d’années de tabagisme.

Les répercussions sont également immédiates au niveau de la respiration. Le jour même de l’arrêt du tabac, le fumeur respire beaucoup mieux.

Pour les personnes souffrant d’une BPCO ou broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’impact arrive un peu plus tard mais reste bien réel.

Chez cette catégorie de fumeur, arrêter du tabac serait aussi efficace que d’être sous oxygène.

En définitive, arrêter de fumer est toujours bénéfique, quel que soit l’âge du fumeur et la durée du tabagisme.

Arrêt tabac bienfait : Arrêter de fumer effets© FreeDigitalPhotos.net