Quelle relation entre sevrage tabagique et depression ?

Servage tabagique et depression sont-elles deux notions inséparables ?

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais quand une personne tente d’arrêter de fumer, il arrive qu’elle devienne dépressive, alors que si une personne est dépressive, elle a envie de fumer.

De là à penser que le sevrage tabagique est mauvais, il n’y a qu’un pas.

sevrage tabagique et depression

Quelle relation entre sevrage tabagique et depression ?

Alors, qu’en est-il vraiment ?

Sevrage tabagique et depression : une relation de cause à effet ?

Plusieurs études ont démontré les liens existants entre l’arrêt du tabac et la dépression.

L’explication vient du fait que la nicotine est un excitateur qui libère la dopamine dans le cerveau, apportant  ainsi un fort sentiment de satisfaction et de bien-être.

Une fois le sevrage tabagique lancé, le corps qui était habitué à sa dose de « plaisir » n’arrive plus à compensé le manque : l’ex fumeur déprime.

Sevrage tabagique et depression : les risques pour l’ex-fumeur

La nicotine est une substance vicieuse : en plus de libérer la dopamine à chaque prise, elle provoque également une vraie relaxation musculaire et le fumeur se complait encore plus avec sa clope au bec.

Le sevrage tabagique va arrêter tous ces effets sur le corps du fumeur, et le hic sera que celui-ci va réclamer sa dose à cor et à cri.

L’ex fumeur risque alors la dépression, l’apparition de troubles psychologiques (tics par exemple) et les plus gravement atteints peuvent même devenir suicidaires.

Sevrage tabagique et depression : antidépresseurs obligatoires ?

Dans le cas de l’apparition d’une dépression lors d’un sevrage, il est impératif de la traiter en premier.

Généralement on utilise directement des antidépresseurs pour cela mais moi je préfère la manière naturelle : si un ex fumeur déprime c’est que son corps réclame sa dose de relaxation.

Qu’à cela ne tienne, à vous la relaxation ! Massage, automassage des mains, jardinage, les activités relaxantes ne manque pas, le choix vous appartient.

sevrage tabagique et depression : conclusion

Très important par contre, si vous vous trouvez dans un grave état de dépression, allez consulter en urgence !

Et pour ceux qui seraient tenter de penser que la nicotine c’est super parce qu’elle relaxe, halte là !

La nicotine relaxe dans un premier temps mais elle devient rapidement anxiogène : il y a deux fois plus de tentative de suicide chez les fumeurs que chez le non-fumeur.

Et puis l’important est de se faire accompagner durant le sevrage, le fait de savoir que sevrage tabagique et depression sont liés ne doit pas être un frein.arret tabac bienfait : sevrage tabagique et depression

© Hinnamsaisuy – freedigitalphotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge