Le sevrage du tabac par l’homéopathie : la clé du succès ?

Parlons aujourd’hui du sevrage du tabac grâce à l’homéopathie.

On a déjà fait le point sur trois méthodes douces pour arrêter de fumer : l’acupuncture, l’hypnose et le magnétisme.

Nous aborderons dans quelques temps la mésothérapie et l’auriculothérapie.

Mais en attendant, l’homéopathie pour arrêter de fumer : en quoi consiste cette méthode ?

Est-elle efficace ? Rencontre-t-elle du succès auprès du grand public et des professionnels ?

sevrage tabac homéopathie

Le sevrage du tabac par l’homéopathie : la clé du succès ?

C’est parti !

Le sevrage tabagique par l’homéopathie : Le principe

L’homéopathie a été créée au 18eme siècle par le Docteur Hahnemann.

On trouve le principe de base de l’homéopathie dans son étymologie :

Elle vient des mots grecs « homoios » et « pathos », qui signifie « similaire » et « maladie »

En gros, elle consiste à donner à l’organisme des doses minuscules de substances naturelles (végétales, animales ou minérales) qui ont la faculté de reproduire dans l’organisme des symptômes similaires à ceux provoqués par la maladie traitée.

Elle part du principe que ces doses minuscules pourront combattre la maladie en question, un peu comme un vaccin.

Le sevrage tabagique par l’homéopathie : La méthode

Pour commencer, adressez-vous à un médecin homéopathe.

Il sera la seule personne à même de vous prescrire les dosages adaptés à votre profil et à vos besoins.

En plus, le traitement homéopathique a l’avantage non-négligeable d’être remboursé par la sécurité sociale !

Votre homéopathe pourra vous prescrire différentes substances selon vos réactions.

Par exemple, pour estomper l’irritabilité due au manque de nicotine, du Nux Vomica 15 CH.

Pour calmer l’envie de fumer, du Lobelia 4 CH.

Pour soulager les troubles du sommeil, du Staphysagria 15 CH.

Renseignez-vous !

Le sevrage tabagique par l’homéopathie : Ca marche ?

L’homéopathie est une méthode reconnue officiellement, mais encore mal acceptée par les médecins « non-homéopathes ».

Votre homéopathe pourra vous prescrire du tabacum, qui calmera la sensation de manque à la nicotine.

Mais ne vous attendez pas à des miracles :

Préparez-vous psychologiquement, par exemple, à ce que la gestuelle vous manque… Vous ne saurez plus quoi faire de vos mains, et vous devrez trouver des remèdes pour combler ce vide !

Petit à petit, vous perdrez vos habitudes avec  la cigarette (après le café, dans la voiture…) et vous n’aurez plus de sensation de manque, grâce à l’homéopathie.

Vous pourrez alors espacer sereinement la prise de vos doses … homéopathiques !

Le sevrage tabagique par l’homéopathie : conclusion

Le sevrage du tabac par l’homéopathie correspond, d’après ce que j’ai pu comprendre en lisant différents articles, aux substituts nicotiniques, puisqu’elle répond au manque de nicotine…

Son petit plus ? Elle calme aussi certains effets secondaires, comme l’irritabilité, le stress, le sommeil agité…

A essayer !

arret tabac bienfait : sevrage tabac homéopathie

© Schlierner – Fotolia

Une réflexion au sujet de « Le sevrage du tabac par l’homéopathie : la clé du succès ? »

  1. Ping : La mésothérapie et l’arrêt du tabac : C’est quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge