Quelle méthode choisir pour arrêter de fumer ?

LA méthode idéale pour arrêter de fumer n’existe pas… Tous sont d’accord là-dessus.

Les anciens fumeurs, les fumeurs ayant déjà essayé de cesser la cigarette mais aussi les professionnels de la santé sont du même avis : chaque cas est unique et la bonne technique varie alors d’un individu à un autre.

Toutefois, plusieurs méthodes sont à votre portée pour vous débarrasser définitivement du tabagisme.

Vous pouvez arrêter subitement ou de façon progressive ; faire appel à un substitut nicotinique ou pas ; suivre une thérapie ou encore vous fier aux méthodes alternatives…

Méthode pour arrêter de fumer

Méthode pour arrêter de fumer

© Fotolia.com

Alors, quelle méthode choisir pour arrêter de fumer ?

 

A chacun sa manière de se défaire de la cigarette

Tous les fumeurs sont différents, dans le sens où les causes d’une addiction sont diverses. De plus, l’organisme ne réagit pas de la même manière au tabac, selon les individus.

Ainsi, la méthode parfaite pour arrêter de fumer varie selon chaque personne.

Jules aura arrêté grâce à l’hypnose, tandis que Marc aura réussi à se défaire de la cigarette en arrêtant brutalement et totalement de fumer.

De leur côté, Marie et Sylvie sont encore à l’étape des substituts nicotiniques (gommes à la nicotine et patchs pour l’autre), aucune n’étant pas encore totalement disposée à se passer de ces substituts.

Justement, vous souhaitez ardemment arrêter de fumer. Toutefois, vous n’y êtes pas encore parvenu, n’ayant pas trouvé la bonne méthode ! Pourtant, les moyens, il en existe pas mal.

Le choix varie alors notamment en fonction de votre histoire : comment et pourquoi avez-vous commencé à fumer ? Voulez-vous de l’aide ou non pour vous débarrasser de la cigarette ?

En cas de tentative antérieure échouée, essayez de comprendre pourquoi la méthode choisie n’a pas fonctionné

De telles interrogations devraient vous aider à trouver le meilleur moyen de vous défaire de la cigarette définitivement.

 

Arrêter de fumer progressivement

Une fois que vous avez décidé d’arrêter de fumer, vous avez le choix entre deux options : arrêter d’un coup ou de façon progressive.

L’arrêt brutal ne convient toutefois pas à tout le monde, surtout car la pression est trop importante et les risques de rechute sont élevés.

La plupart des ex-fumeurs sont parvenus à cesser la cigarette en arrêtant petit à petit. Mais, même dans ce cas, il faut utiliser une méthode spécifique pour une démarche fructueuse.

 

Les substituts nicotiniques pour cesser la cigarette

Patch, timbre, gomme, inhalateur à la nicotine sont des produits couramment utilisés pour arrêter de fumer progressivement.

Le patch ou timbre à la nicotine se colle directement sur la peau, libérant une certaine dose de nicotine, dans le but de soulager votre frustration au cours de votre sevrage.

Il convient aussi bien aux fumeurs fortement dépendants qu’aux petits ou moyens fumeurs. En effet, ils sont disponibles en plusieurs dosages.

Ils se portent tout au long de la journée (entre 16 à 24 heures par jour). À noter que le dosage peut être réduit au cours du traitement (ici, il vaut mieux se fier à l’avis d’un professionnel de la santé plutôt que de prendre des initiatives soi-même. Après un an en moyenne, vous pouvez être totalement libéré de la cigarette.

Pour sa part, la gomme à la nicotine agit comme le timbre ou patch, à différence près qu’il se mâche. Vous en prenez pour contrer vos pulsions.

Pour de meilleurs résultats, prenez le temps de mâcher votre gomme pendant une demi-heure (40 minutes au maximum) à chaque prise.

À noter qu’il est possible de combiner deux substituts : gomme et patch par exemple.

De son côté, l’inhalateur présente un double intérêt. D’un côté, il apporte une dose de nicotine. D’un autre, il vous permet de mimer l’acte de fumer. Vous préservez ainsi votre gestuelle, évitant ainsi de bouleverser vos petites habitudes quotidiennes.

Si l’on en croit les experts, tous ces substituts nicotiniques sont efficaces pour vous débarrasser progressivement de la cigarette, à condition de les utiliser à bon escient.

Ensuite, le choix varie selon votre profil. Il faut notamment tenir compte de votre degré de dépendance et de votre historique de fumeur.

Avant d’en prendre, il est vivement conseillé de consulter votre pharmacien ou votre médecin. Justement, voici une vidéo apportant quelques recommandations pour un bon usage des substituts nicotiniques :

 

Hypnose et acupuncture pour arrêter de fumer

L’hypnose et l’acupuncture appartiennent à la catégorie des méthodes alternatives ou méthodes douces pour arrêter de fumer.

Attention, il faut souligner d’entrée de jeu qu’il ne s’agit pas de techniques miraculeuses pour dire adieu à la cigarette.

Elles optimisent les chances de cesser le tabagisme chez les fumeurs motivés à se défaire de leur mauvaise habitude.

  • Hypnose : cette démarche propose principalement à endormir vos pensées négatives profondes, afin de modifier votre approche du tabac.

Elle est prisée pour la rapidité de ses effets. Néanmoins, il s’agit avant tout d’une méthode complémentaire et il est indispensable de l’associer avec d’autres méthodes de sevrage.

À souligner que la thérapie peut se révéler inefficace sur certaines personnes.

  • L’acupuncture : cette technique originaire de Chine est pratiquée par un spécialiste en la matière (l’acupuncteur).

Durant la séance, ce dernier pique de très fines aiguilles sur des zones spécifiques de votre corps, ciblant des tissus ou des organes, le but étant de rééquilibrer le flux d’énergie.

Ce moyen de sevrage s’adresse particulièrement aux petits ou moyens fumeurs, chez lesquels il aurait plus d’effet.

Les fumeurs fortement dépendants peuvent bien évidemment y avoir recours, en complément d’autres techniques.

 

Arrêt de fumer sans substitut, est-ce possible ?

Vous voulez mettre fin à votre dépendance à la cigarette, mais sans faire appel à un substitut nicotinique ? Cela est possible, à condition d’être très motivé.

Vous devez vous conditionner préalablement à l’arrêt, physiquement et psychologiquement. Préparez-vous notamment au sentiment de manque.

Pour commencer, faites en sorte de résister à l’envie de fumer qui dure en moyenne 5 minutes. Ou alors, retardez le moment où vous comblez cette pulsion.

Au lieu d’allumer systématiquement votre cigarette lorsque le désir vous prend, faites autre chose.

Occupez vos mains et votre bouche, faites-vous plaisir d’une autre manière.

Vous pouvez par exemple mimer l’acte de fumer grâce à des bricoles que vous gardez en permanence à portée de main.

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer

© FreeDigitalPhotos.net

En tout cas, évitez les personnes et les situations qui vous poussent à fumer.

Plus facile à dire qu’à faire pensez-vous ? Dans ce cas, il vous reste une autre solution : la psychothérapie comportementale, recommandée avant, pendant, après votre sevrage, en fonction de vos besoins.

Le principe : votre psychothérapeute vous aide à vous débarrasser de vos habitudes comportementales, en vous aidant à mieux comprendre vos pensées et les contrôler tout en prenant conscience de votre problème et des causes de votre dépendance.

De cette manière, vous renforcez votre motivation à arrêter de fumer.

Arrêt tabac bienfait : méthode pour arrêter de fumer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge