Arrêter de fumer pour prévenir la mort subite du nourrisson

Prévenir la mort subite du nourrisson est toujours l’une des préoccupations majeures des nouveaux parents.

Une bonne chose que vous aimez votre bébé, cela vous incitera peut-être a définitivement arrêter de fumer.

Je dis ça parce que oui, fumer enceinte ou après bébé aggrave les risques de mort subite du nourrisson.

Prévenir la mort subite du nourrisson

Arrêter de fumer pour prévenir la mort subite du nourrisson

Envie d’en savoir plus ?

Prévenir la mort subite du nourrisson : autopsie d’un tueur

La mort subite du nourrisson tire son horrible nom du fait qu’elle tue les bébés en bas âge dans leur sommeil alors même qu’ils étaient en bonne santé, sans signes avant-coureurs.

Et figurez-vous que même s’il s’agit de la première cause de mortalité infantile chez les moins de un an, sa cause est aujourd’hui encore un mystère.

Certains chercheurs avancent l’hypothèse d’une respiration reflexe imparfaite mais ils sont catégoriques sur les facteurs à risque : couchage sur le ventre, être un bébé de sexe masculin, et le tabagisme en sont les plus important.

Prévenir la mort subite du nourrisson : pourquoi arrêter de fumer pendant la grossesse ?

Fumer pendant la grossesse envoie du monoxyde de carbone dans le placenta, ce qui étouffe littéralement le fœtus  et limite le développement de ses poumons et de ses centres nerveux.

On soupçonne également la nicotine d’aggraver cela en retardant le développement de ces centres essentiels à la respiration réflexe, bébé aura alors une respiration plus qu’irrégulière.

Cela fait du tabac le deuxième facteur de risque de la mort subite, les femmes ayant arrêté de fumer pendant la grossesse ont divisé ce risque par 4.

Prévenir la mort subite du nourrisson : pourquoi arrêter de fumer après l’accouchement ?

Je ne vous apprends rien, vous exposez votre enfant à un tabagisme passif si vous fumez à côté de lui.

La nicotine et le goudron présents en particule dans la fumée de la cigarette va s’attaquer à ses bronches et compliquer encore plus la tâche de ses jeunes poumons.

Déjà que la respiration reflexe d’un nouveau-né est immature, imaginez dans quelle galère il se retrouvera avec les bronches encombrées. La mort subite ne sera pas loin.

Prévenir mort subite du nourrisson : conclusion

Ce n’est absolument pas fait exprès, mais force est de constater que la responsabilité des mères est engagée.

Réduire par 4 le risque de mort subite du nourrisson, ce n’est pas négligeable pour un parent.

Alors sautez le pas, faite le pour votre enfant. Vous avez là une motivation en or pour arrêter la clope et prévenir la mort subite du nourrisson par la même occasion.arret tabac bienfait : Prévenir la mort subite du nourrisson

© Clare Bloomfield – freedigitalphotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge