Benefices de l’arret du tabac : des bienfaits à court, moyen et long terme !

Aujourd’hui, je vous propose une chronologie des benefices de l’arret du tabac.

Après une journée, vous profitez déjà des effets bénéfiques du sevrage tabagique !

Et vous continuez à en bénéficier après 15 ans…

Benefices de l’arret du tabac

Benefices de l’arret du tabac : des bienfaits à court, moyen et long terme !

Alors, quels sont les bénéfices de l’arrêt du tabac ?

Benefices de l’arret du tabac : les premières semaines

Le premier bénéfice de l’arrêt du tabac se ressent après une seule journée. Votre corps a pratiquement éliminé tout le monoxyde de carbone apporté par la fumée de la cigarette.

Votre pression artérielle ainsi que vos battements de cœur recommencent à être normaux.

Vous êtes de nouveau sujet à la toux du fumeur : ça veut dire que vos poumons se débarrasse des impuretés et se gorgent d’oxygène.

Après une semaine, vous respirez déjà beaucoup mieux. Vous redécouvrez les goûts des aliments ainsi que les senteurs.

Après deux semaines, vous êtes moins nerveux et votre sommeil s’est nettement amélioré.

Benefices de l’arret du tabac : les premiers mois

Un mois après la dernière cigarette fumée, le bénéfice de l’arrêt du tabac se manifeste par des bronches moins encombrées et une toux nettement réduite.

La voix est plus normale, le teint retrouve de l’éclat et vous avez un meilleur souffle.

Du point de vue psychologique, vous avez plus confiance en vous et vous éprouvez une fierté certaine d’avoir dit adieu à la cigarette.

A partir du sixième mois, vous résistez beaucoup mieux aux maladies et vous êtes moins sujet(te) aux pathologies chroniques et aux inflammations.

Les avantages de l’arrêt du tabac durent de longues années

Après un an, vous êtes moins exposé aux maladies cardiaques et coronariennes (moins de 50%).

Le risque de cancer baisse également. De leur côté, les poumons améliorent leur capacité de 10%.

Après la deuxième année, le risque d’être victime d’un infarctus du myocarde est le même qu’un individu qui n’a jamais fumé.

Au-delà de cinq ans, la probabilité d’être touché par un cancer de la gorge, de la bouche, du pancréas, de l’œsophage et de la vessie diminue de 50%.

Après dix ans, un ex-fumeur présente le même risque d’être victime d’une crise cardiaque qu’un non-fumeur.

Quinze ans après l’arrêt de la cigarette, vous avez autant de chance qu’une personne n’ayant jamais touché à la cigarette d’être épargné par le cancer du poumon.

Arret tabac bienfait : Benefices de l’arret du tabac© graur razvan ionut – FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge